Assurance & Assistance – Gold Mastercard

NOTICE D’INFORMATION – Contrat N° 4 904 257

Conforme à l’article L.141-4 du Code des Assurances

LE SOUSCRIPTEUR :

L’émetteur de la Carte :
Banque Travelex SA,
Société Anonyme au capital de 60,599,574.00€
52 avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
389 585 233 RCS Paris
Numéro TVA : FR92389585233

L’ASSUREUR : AIG Europe SA

Compagnie d’assurance au capital de 22.000.000 euros, immatriculée au Luxembourg (RCS n° B 218806) dont le siège social est sis 35 D Avenue J.F. Kennedy, L-1855, Luxembourg. Succursale pour la France : Tour CB21 – 16 Place de l’Iris, 92400 Courbevoie – RCS Nanterre 838 136 463 Adresse Postale : Tour CB21 – 16 Place de l’Iris, 92040 Paris La Défense Cedex
 
Ci-après dénommé l’Assureur / Ci-après dénommée AIG.
 
AIG Europe SA est agréée par le Ministère Luxembourgeois des Finances et contrôlée par le Commissariat aux Assurances 7, boulevard Joseph II, L-1840 Luxembourg, GD de Luxembourg, Tel.: (+352) 22 69 11 – 1, caa@caa.lu, http://www.caa.lu/.
 
La commercialisation des contrats d’assurance en France par la succursale française d’AIG Europe SA est soumise à la règlementation française applicable.

 

LE COURTIER : MARSH S.A.S.

Société de courtage d’assurances, Société par Actions Simplifiée au capital de 5.807.566 euros, dont le siège est situé Tour Ariane – 5, Place des Pyramides – 92800 Puteaux, immatriculée sous le n° 572 174 415 RCS Nanterre, Assurances RC professionnelle et garantie financière conformes aux articles L512-6 et suivants du code des assurances, TVA intra-communautaire n° FR 05 572 174 415, n° ORIAS 07.001.037 http://www.orias.fr, code APE 6622Z
 
L’autorité de contrôle de l’intermédiaire MARSH est L’Autorité de Contrôle Prudentiel,
4 Place de Budapest – CS 92459 – 75436 Paris Cedex 09

 

Les garanties relevant de la présente notice s’appliquent aux titulaires des cartes bancaires de la gamme « MASTERCARD », mentionnées en entête, délivrées par le souscripteur et sont directement attachées à la validité desdites cartes. Toutefois, la déclaration de perte ou vol de la carte ne suspend pas les garanties.
 
La présente notice d’information est constituée d’une « Partie 1 – Assurance », d’une « Partie 2 – Assistance » et d’une « Partie 3 – Dispositions Communes Assurance & Assistance ».

 
 

PARTIE 1 – ASSURANCE

 
 

CONDITIONS D’ACCES :

SAUF STIPULATION CONTRAIRE, LE BENEFICE DES GARANTIES NE POURRA ETRE INVOQUE QUE SI LA PRESTATION ASSUREE OU LE BIEN ASSURE A ETE REGLE, TOTALEMENT OU PARTIELLEMENT, AU MOYEN DE LA CARTE AVANT LA SURVENANCE DU SINISTRE.
 
DANS LE CAS D’UNE LOCATION DE VEHICULE, SI LE REGLEMENT INTERVIENT A LA FIN DE LA PERIODE DE LOCATION, LE TITULAIRE DEVRA RAPPORTER LA PREUVE D’UNE RESERVATION AU MOYEN DE LA CARTE, ANTERIEURE A LA PRISE DU VEHICULE, COMME PAR EXEMPLE UNE PRE AUTORISATION.

 

POUR TOUT RENSEIGNEMENT COMPLEMENTAIRE :
Composer le numéro de téléphone figurant au dos de votre carte

 

1.1 – DEFINITIONS COMMUNES – PARTIE ASSURANCE

Pour la bonne compréhension de ce qui va suivre, et sauf stipulations contraires, on entend par :

Titulaire

La personne physique titulaire de la Carte et résident d’un des pays de l’Union Européenne.

Accident

Toute atteinte corporelle non intentionnelle de la part de l’Assuré et provenant de l’action soudaine d’une cause extérieure constatée médicalement.

Carte

La carte « Gold MasterCard » délivrée par le Souscripteur et à laquelle sont attachées les garanties.
Toutefois, tout Titulaire, détenteur de plusieurs cartes « MasterCard » de la gamme privée, bénéficie de facto, tant pour lui-même que pour les autres Assurés, des garanties les plus étendues, quelle que soit la carte utilisée pour le paiement.
 
Il en est de même pour la carte virtuelle dynamique, qui n’altère nullement les garanties attachées à la carte à laquelle elle est liée.
 
Si une prestation est réglée par le titulaire d’une carte « MasterCard » pour le compte d’autres titulaires d’une carte « MasterCard » de la gamme privée, les garanties appliquées à ces derniers seront celles de la carte dont ils sont titulaires.

Conjoint

Le Conjoint est soit:
– l’époux non séparé de corps ou de fait et non divorcé du Titulaire,
– la personne qui vit en concubinage avec le Titulaire,
– la personne ayant conclu un PACS (Pacte Civil de Solidarité) en cours de validité avec le Titulaire.
 
La preuve du concubinage sera apportée par un certificat de concubinage notoire établi antérieurement à la date du Sinistre ou, à défaut, par des avis d’imposition comportant la même adresse ou des factures EDF/GDF aux deux noms, antérieurs à la date du Sinistre. La preuve du PACS (Pacte Civil de Solidarité) sera apportée par l’attestation délivrée par le greffe du tribunal d’instance établie antérieurement à la date du Sinistre.

Force majeure

Est réputé survenu par force majeure tout événement imprévisible, irrésistible et extérieur qui rend impossible, de façon absolue, l’exécution du contrat, tel qu’habituellement reconnu par la jurisprudence des cours et tribunaux français.

Franchise

Somme fixée forfaitairement au contrat et restant à la charge de l’Assuré en cas d’indemnisation à la suite d’un Sinistre. La Franchise peut être exprimée en devise, en heure ou en jour.

Sinistre

C’est la réalisation d’un événement prévu au contrat, auquel se réfère la présente notice. La date du Sinistre est celle à laquelle survient le fait dommageable, c’est à dire celui qui constitue la cause génératrice du dommage.

Tiers

Toute personne autre que :
– le Titulaire et son Conjoint,
– leurs ascendants et descendants,
– les préposés rémunérés ou non par l’Assuré, dans l’exercice de leur fonction.

1.2 – DISPOSITIONS SPECIALES – PARTIE ASSURANCE

CHAPITRE I – VOYAGE

DEFINITIONS PARTICULIERES

Pour la bonne compréhension de ce qui va suivre, on entend par :

Assuré

– Le Titulaire,
– son Conjoint,
– leurs enfants et petits enfants, de moins de 25 ans, dès lors qu’ils sont fiscalement à charge d’au moins un de leurs parents,
– leurs ascendants et descendants, quel que soit leur âge, vivant sous le même toit que le Titulaire et son Conjoint, dès lors qu’ils sont fiscalement à charge du Titulaire ou de son Conjoint, et :
– qu’ils sont détenteurs de la carte d’invalidité prévue à l’article L.241-3 du Code de l’Action sociale et des Familles, ou
– qu’ils perçoivent de la part du Titulaire et/ou de son Conjoint, une pension alimentaire permettant à ces derniers de bénéficier d’une déduction sur leur avis d’imposition de revenus,
Les Assurés sont garantis lorsqu’ils voyagent seuls ou ensemble.

Co-voyageur

Toute personne voyageant avec le Titulaire dont l’identité est portée au document d’inscription.

Proches

– Ascendants et descendants (maximum 2ème degré),
– Frères, sœurs, beaux-frères, belles sœurs, gendres, belles-filles, du Titulaire ou de son Conjoint.

Accident de santé

Pour les Assurés voyageurs : Toute atteinte corporelle ou toute altération de santé constatée médicalement, nécessitant une surveillance médicale matérialisée, et empêchant formellement le départ.
Dans les mêmes conditions, la garantie est étendue à l’incompatibilité absolue de l’état de santé avec le mode de transport et/ou la nature du voyage projeté.
On entend également par Accident de santé, l’aggravation soudaine d’une pathologie pré-existante stabilisée.
Pour les Assurés non voyageurs :
Toute atteinte corporelle ou toute altération de santé constatée médicalement, nécessitant impérativement la présence du ou des Assurés voyageurs et empêchant formellement leur départ.

Invalidité permanente

Diminution du potentiel physique ou psychique d’une personne dont l’état est consolidé.

Consolidation

Date à partir de laquelle l’état du blessé ou du malade est considéré comme stabilisé du point de vue médical.

Bénéficiaire

En cas de décès accidentel, le Bénéficiaire est, sauf stipulation contraire adressée par l’Assuré au moyen d’une disposition écrite et signée, l’époux non séparé de corps ou de fait et non divorcé survivant de l’Assuré, à défaut les enfants nés ou à naître de l’Assuré par parts égales, à défaut les ayants droit de l’Assuré.
Forme et conséquences de l’acceptation du bénéfice de la garantie :
L’Assuré doit donner son accord préalable à toute acceptation du bénéfice de la garantie par la personne désignée. L’acceptation peut prendre la forme, soit d’un avenant signé de l’Assureur, de l’Assuré et du Bénéficiaire, soit d’un acte authentique ou sous-seing privé signé de l’Assuré et du Bénéficiaire et notifié par écrit à l’Assureur.
L’acceptation du Bénéficiaire rend sa désignation irrévocable et aucune modification ne pourra être effectuée sans son accord.
Dans tous les autres cas garantis, le Bénéficiaire est l’Assuré.

Bagages

Tout objet emporté au cours du Voyage, ou acquis pendant ce Voyage.

Objets de valeur

Les bijoux, les fourrures, les objets d’art et d’antiquité, les instruments de musique, le matériel photographique, cinématographique, d’enregistrement ou de reproduction de son et de l’image et leurs supports, ou tout autre objet dont la valeur d’achat est égale ou supérieure à 300 €.

Valeur de remboursement

Au cours de la première année suivant la date d’achat, la valeur de remboursement sera égale au prix d’achat. Au-delà, elle sera réduite de 25% la deuxième année suivant la date d’achat, et de 10% par an les années suivantes.

Voyage

Tout déplacement d’une distance supérieure à 100 km du domicile de l’Assuré ou de son lieu de travail habituel.

Transport public

Tout moyen de transport collectif de passagers, agréé pour le transport public de voyageurs et ayant donné lieu à délivrance d’une licence de transport.

Trajet de pré et post acheminement

Trajet le plus direct pour se rendre à l’aéroport, une gare ou un terminal, ou en revenir à partir du lieu du domicile, du lieu de travail habituel :
– en tant que passager d’un taxi ou d’un moyen de Transport public terrestre, aérien, fluvial ou maritime agréé pour le transport de passagers,
– en tant que passager ou conducteur d’un Véhicule de location.

Dommage corporel

Toute atteinte corporelle subie par une personne physique, résultant d’un événement imprévu et extérieur à la victime.

Dommage matériel

Toute détérioration d’une chose ou substance, toute atteinte physique à des animaux, résultant d’un événement imprévu et extérieur à la chose endommagée.

Préjudice matériel grave

Tout dommage matériel dont la gravité nécessite impérativement la présence de l’Assuré pour prendre les mesures conservatoires nécessaires et/ou que cette présence soit exigée par les autorités de police.

Dommage immatériel consécutif

Tout préjudice pécuniaire, résultant de la privation de jouissance d’un droit, de l’interruption d’un service rendu par une personne, par un bien meuble ou immeuble ou la perte d’un bénéfice et qui est la conséquence directe de Dommages corporels ou matériels garantis.

Dommage immatériel non consécutif

Tout préjudice pécuniaire, qui ne se traduit pas par une atteinte physique à un bien ou a une personne, mais qui est la suite d’un Dommage corporel ou matériel non garanti.

Dommage immatériel pur

Tout préjudice pécuniaire, qui ne se traduit pas par une atteinte physique à un bien ou a une personne, et qui n’est pas la suite ou la conséquence d’un Dommage corporel ou matériel.

Matériel de sports de montagne

Tout matériel technique, y compris les chaussures spéciales, destiné à la pratique des sports de montagne tel que le ski, snowboard, raquettes.

Véhicule de location

Tout engin terrestre à moteur à quatre roues, immatriculé, servant à transporter des personnes et loué auprès d’un professionnel habilité.
Est également considéré comme Véhicule de location, le véhicule de remplacement, prêté par un garagiste, lorsque le véhicule du Titulaire est immobilisé pour réparation, sous réserve que ce prêt fasse l’objet d’un contrat en bonne et due forme, assorti d’une facturation.

TERRITORIALITE

Les garanties du contrat sont acquises dans le MONDE ENTIER au cours d’un Voyage à l’exception, pour la garantie Responsabilité Civile à l’étranger, de la FRANCE METROPOLITAINE, des PRINCIPAUTES de MONACO, d’ANDORRE et des DOM TOM.

DETAIL DES GARANTIES

OBJET DE LA GARANTIE

Le contrat a pour objet la garantie des risques de décès et d’Invalidité permanente à la suite d’un Accident survenant au cours d’un Voyage effectué par l’Assuré à bord de tous moyens de Transport public ou à bord d’un Véhicule de location.

Sont également garantis, les Accidents survenant pendant le Trajet de pré et post acheminement.

Est également couvert le décès ou l’Invalidité permanente résultant de l’exposition involontaire de l’Assuré aux éléments naturels par suite d’un Accident.

LES GARANTIES CI- APRES NE SONT ACQUISES QUE SI L’ACCIDENT RESULTE D’UN EVENEMENT GARANTI.

1) ACCIDENT SURVENANT AU COURS D’UN VOYAGE EN TRANSPORT PUBLIC

• En cas de décès accidentel immédiat ou survenu dans les 100 jours qui suivent la date de l’Accident, l’Assureur verse au Bénéficiaire un capital de 310.000 €.

• En cas d’Invalidité permanente accidentelle survenant dans les 2 ans qui suivent la date de l’Accident, l’Assureur verse à l’Assuré un capital maximum de 310.000 € variable selon le barème d’indemnisation des accidents du travail.

2) ACCIDENT SURVENANT A BORD D’UN VEHICULE DE LOCATION, ET POUR TOUT TRAJET DE PRE OU POST ACHEMINEMENT

• En cas de décès accidentel immédiat ou survenu dans les 100 jours qui suivent la date de l’Accident, l’Assureur verse au Bénéficiaire un capital de 46.000 €.

• En cas d’Invalidité permanente accidentelle survenant dans les 2 ans qui suivent la date de l’Accident, l’Assureur verse à l’Assuré un capital maximum de 46.000 € variable selon le barème d’indemnisation des accidents du travail.

En cas de décès avant Consolidation définitive de l’Invalidité, le capital prévu en cas de décès sera versé déduction faite éventuellement des sommes qui auraient pu être versées au titre de l’Invalidité. Il n’y a pas cumul des deux garanties lorsqu’elles sont les suites d’un même événement.

DISPARITION DE L’ASSURE

En cas de disparition de l’Assuré dont le corps n’est pas retrouvé dans l’année qui suit la disparition ou la destruction du moyen de transport terrestre, aérien ou maritime dans lequel il se trouvait au moment de l’Accident, il sera présumé que l’Assuré est décédé à la suite de cet Accident.

DUREE DE LA GARANTIE<

La garantie s’exerce pendant les 90 premiers jours du Voyage.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

En cas d’Accident survenant au cours d’un Voyage, à bord :
– d’un Transport public, l’indemnité maximum n’excèdera pas 310.000 € par Sinistre et par Famille.
– d’un Véhicule de location, et pour tout Trajet de pré ou post acheminement, l’indemnité maximum n’excèdera pas 46.000 € par Sinistre et par Famille.

En cas de pluralité d’Assurés, l’indemnité sera répartie par parts égales en fonction du nombre d’Assurés accidentés.

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LES VOYAGES EFFECTUES A BORD D’AVIONS LOUES PAR L’ASSURE A TITRE PRIVE OU PROFESSIONNEL,
• LES ATTEINTES CORPORELLES RESULTANT DE LA PARTICIPATION A UNE PERIODE MILITAIRE, OU A DES OPERATIONS MILITAIRES, AINSI QUE LORS DE L’ACCOMPLISSEMENT DU SERVICE NATIONAL,
• LES ATTEINTES CORPORELLES RESULTANT DE LESIONS CAUSEES DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, PARTIELLEMENT OU TOTALEMENT PAR :
– TOUTE FORME DE MALADIE,
– LES INFECTIONS BACTERIENNES A L’EXCEPTION DES INFECTIONS PYOGENIQUES RESULTANT D’UNE COUPURE OU BLESSURE ACCIDENTELLE,
– LES INTERVENTIONS MEDICALES OU CHIRURGICALES SAUF SI ELLES RESULTENT D’UN ACCIDENT.

OBJET DE LA GARANTIE

La présente couverture a pour objet de garantir à l’Assuré :
– en cas d’annulation du Voyage, le remboursement des frais non récupérables prévus contractuellement aux conditions de vente du voyagiste applicables au deuxième jour ouvrable à compter de la date de survenance du Sinistre,
– en cas de report du départ du Voyage, le remboursement de la portion des prestations non remboursées par le transporteur ou l’organisateur, et non consommées (calculées au prorata temporis), ainsi que la prise en charge du surcoût éventuel du billet aller,
– en cas d’interruption du Voyage, le remboursement de la portion des prestations non remboursées par le transporteur ou l’organisateur, et non consommées (calculées au prorata temporis), ainsi que la prise en charge du surcoût éventuel du billet retour,
consécutifs à un événement garanti à concurrence de 5.000 € par Assuré et, pour chacun d’eux, par année civile.

EVENEMENTS GARANTIS

1. Un Accident de santé :
– du Titulaire,
– du Conjoint,
– d’un Proche,
– de l’un ou des Co-voyageurs,
– des associés ou de toute autre personne amenée à remplacer temporairement l’Assuré dans le cadre de l’exercice de son activité professionnelle.
Dans tous les cas, l’acceptation du dossier est soumise à l’avis médical du médecin-conseil de l’Assureur, celui-ci se réservant la faculté de procéder à tout contrôle médical qu’il jugera utile.

2. Le décès :
– du Titulaire,
– du Conjoint,
– d’un Proche,
– des neveux, nièces, oncles, tantes du Titulaire ou du Conjoint,
– de l’un ou des Co-voyageurs,
– des associés ou toute autre personne amenée à remplacer temporairement l’Assuré dans le cadre de l’exercice de son activité professionnelle.

3. Un Préjudice matériel grave atteignant l’Assuré :
– dans ses biens immeubles,
– dans son outil de travail lorsqu’il est agriculteur, commerçant, exerce une profession libérale ou dirige une entreprise.

4. Le licenciement économique
– du Titulaire,
– de son Conjoint,
à condition que la procédure n’ait pas été engagée avant l’achat du Voyage. Il est précisé que la convocation à l’entretien préalable à un licenciement fait partie de la procédure.

5. L’octroi d’un stage ou d’un emploi sous réserve que l’Assuré était inscrit au chômage et que le stage ou l’emploi commence avant et se poursuive pendant le Voyage, ou qu’il commence pendant le Voyage.

6. La suppression ou la modification par l’employeur de l’Assuré des dates de congés de ce dernier lorsque la demande de vacances avait été acceptée par l’employeur avant l’achat du Voyage. Dans ce cas, l’indemnité sera réduite d’une Franchise correspondant à 20% du montant total des frais supportés par l’Assuré au titre de l’annulation, du report ou de l’interruption du Voyage. Cet événement n’est pas garanti lorsque les Assurés peuvent poser, modifier ou annuler leurs congés sans que la validation d’un supérieur hiérarchique ne soit requise (ex : cadres dirigeants, responsables et représentants légaux de l’entreprise).

7. La mutation professionnelle, mission de déplacement ou expatriation de l’Assuré imposée par l’employeur, lorsque la décision a été notifiée à l’Assuré au plus tard deux mois avant la date de retour du Voyage.

DUREE DE LA GARANTIE

Annulation de voyage / Report du voyage
• Accident de santé / décès :
La garantie commence à courir dès l’achat du Voyage, et cesse au moment du départ.
La date du Sinistre retenue est celle de la première constatation médicale de l’Accident de santé.
• Préjudice matériel grave
La garantie commence à courir 10 jours avant le départ et cesse au moment du départ.
• Licenciement économique
La garantie commence à courir dès l’achat du Voyage et cesse au moment du départ.
• Autres causes d’annulation
La garantie commence à courir dès l’achat du Voyage et cesse au moment du départ.
Dans le cas d’une mutation professionnelle, mission de déplacement ou expatriation, la date du Sinistre est celle de la notification de la décision à l’Assuré.

Interruption de voyage
La garantie commence à courir au moment du départ et s’exerce pendant les 90 premiers jours du Voyage.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 5.000 € par Assuré et, pour chacun d’eux, par année civile.

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• L’ANNULATION, LE REPORT OU L’INTERRUPTION AYANT POUR ORIGINE LA NON PRESENTATION, POUR TOUTE CAUSE AUTRE QUE CELLES PREVUES A LA PRESENTE NOTICE D’INFORMATION, D’UN DES DOCUMENTS INDISPENSABLES AU VOYAGE (CARTE D’IDENTITE, PASSEPORT, VISAS, BILLETS DE TRANSPORT, CARNET DE VACCINATION, PERMIS DE CONDUIRE),
• L’ANNULATION, LE REPORT OU L’INTERRUPTION DU VOYAGE DU FAIT DU TRANSPORTEUR OU DE L’ORGANISATEUR POUR QUELQUE CAUSE QUE CE SOIT,
• LES ANNULATIONS, LES REPORTS OU LES INTERRUPTIONS DE VOYAGE DU FAIT DE L’ASSURE OU DES PERSONNES PREVUES DANS LE CADRE DE LA GARANTIE ET RESULTANT DES CIRCONSTANCES PRECISEES CI-DESSOUS :
– LES AFFECTIONS OU LESIONS BENIGNES QUI PEUVENT ETRE TRAITEES SUR LE LIEU DE SEJOUR,
– LES TROUBLES D’ORIGINE PSYCHIQUE, REACTIONNELS OU NON, Y COMPRIS LES CRISES D’ANGOISSE ET DEPRESSIONS NERVEUSES, SAUF LORSQUE CES TROUBLES ONT ENTRAINES UNE HOSPITALISATION D’AU MOINS TROIS JOURS,
– L’OUBLI DE VACCINATION,
– TOUT SOIN, INTERVENTION CHIRURGICALE, CURE, AUQUEL L’ASSURE SE SOUMET VOLONTAIREMENT,
– LES CONSEQUENCES SPECIFIQUES DES ETATS DE GROSSESSE, SAUF SI CELLE-CI EST CONSIDEREE COMME PATHOLOGIQUE, ET DANS TOUS LES CAS, LES ETATS DE GROSSESSE A PARTIR DU 1ER JOUR DU 7EME MOIS, L’INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE ET LES FECONDATIONS IN VITRO.

IMPORTANT : N’est pas remboursée la cotisation d’assurance annulation acquittée auprès du Tour operator ou de l’agence de voyage si l’Assuré a oublié de la décliner, ou si elle est incluse automatiquement dans un forfait accepté par l’Assuré.

RETARD D’AVION ET DE TRAIN:

OBJET DE LA GARANTIE

Au cours d’un Voyage et en cas de survenance d’un événement garanti, l’Assuré sera indemnisé des frais initialement non prévus suivants :
– frais de repas et de rafraîchissements,
– frais d’hôtel,
– frais de transfert entre l’aéroport et le lieu de destination finale,
– frais liés à la modification ou au rachat d’un titre de transport lorsque le vol ou le train sur ou dans lequel voyageait l’Assuré l’a empêché de prendre le moyen de transport dont le billet avait été acheté avec la Carte avant le départ, pour se rendre à destination finale.

EVENEMENTS GARANTIS

– retard ou annulation d’un vol régulier,
– retard ou annulation d’un vol charter,
– retard ou annulation d’un train,
– refus d’admission à bord en cas de réservation excédentaire (« surbooking »),
– retard d’un vol confirmé sur lequel l’Assuré voyageait pour se rendre au lieu de correspondance qui ne lui permet pas d’embarquer à bord d’un vol confirmé en correspondance,
– retard de plus d’une heure d’un moyen de Transport public utilisé par l’Assuré pour se rendre à l’aéroport ou à la gare afin d’embarquer à bord du vol confirmé ou de prendre le train qu’il a réservé.

CONDITIONS

– Seuls feront l’objet de la garantie :
les vols réguliers des Compagnies aériennes dont les horaires sont publiés, (en cas de contestation le « abc world airways guide » sera considéré comme ouvrage de référence pour déterminer l’horaire des vols et des correspondances),
les vols charters au départ d’un Etat membre de l’Union européenne,
les compagnies ferroviaires, ainsi que les moyens de Transport public réguliers dont les horaires sont publiés et connus à l’avance.
– Seuls feront l’objet de la garantie les retards à l’arrivée :
de plus de 4 heures sur un vol régulier,
de plus de 6 heures sur un vol charter,
de plus de 2 heures sur un train,
et si aucun moyen de transport de remplacement n’est mis à la disposition de l’Assuré par le transporteur dans les :
4 heures pour un vol régulier,
6 heures pour un vol charter,
2 heures pour un train,
suivant l’heure initiale de départ (ou d’arrivée en cas de correspondance) du vol ou du train réservé et confirmé.

DUREE DE LA GARANTIE

La garantie commence à courir de l’horaire de départ prévu jusqu’à l’arrivée effective au lieu de destination finale.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 450 € par Sinistre (quel que soit le nombre d’Assurés).

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• SI L’ASSURE REFUSE UN MOYEN DE TRANSPORT SIMILAIRE MIS A SA DISPOSITION,
• EN CAS DE RETRAIT TEMPORAIRE OU DEFINITIF D’UN AVION, QUI AURA ETE ORDONNE PAR LES AUTORITES AEROPORTUAIRES DE L’AVIATION CIVILE OU PAR UN ORGANISME SIMILAIRE ET QUI AURA ETE ANNONCE PREALABLEMENT A LA DATE DE DEPART DU VOYAGE GARANTI.

RETARD DE BAGAGES:

OBJET DE LA GARANTIE

Si les Bagages dûment enregistrés de l’Assuré, placés sous la responsabilité du transporteur public au moyen duquel l’Assuré effectue un Voyage, ne lui sont pas remis dans un délai de quatre heures après son arrivée à destination, l’Assuré sera indemnisé des frais engagés pour se procurer d’urgence des vêtements et accessoires de toilette.

Sous peine de déchéance, sauf cas fortuit ou de Force majeure, l’Assuré devra signaler immédiatement aux autorités compétentes de la compagnie aérienne l’absence de Bagages et obtenir un récépissé de déclaration de retard.

ATTENTION :

Seuls feront l’objet de la garantie les vols réguliers des Compagnies aériennes dont les horaires sont publiés (en cas de contestation le « ABC WORLD AIRWAYS GUIDE » sera considéré comme ouvrage de référence pour déterminer l’horaire des vols et des correspondances) ainsi que les moyens de Transport public réguliers dont les horaires sont publiés et connus à l’avance.

>ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 450 € par Sinistre (quel que soit le nombre d’Assurés).

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• L’EMBARGO, LA CONFISCATION, CAPTURE OU DESTRUCTION PAR ORDRE D’UN GOUVERNEMENT OU D’UNE AUTORITE PUBLIQUE,
• LES ARTICLES ACHETES POSTERIEUREMENT A LA REMISE DES BAGAGES PAR LE TRANSPORTEUR, OU ACHETES PLUS DE 4 JOURS APRES L’HEURE D’ARRIVEE A L’AEROPORT OU A LA GARE DE DESTINATION MEME SI LES BAGAGES NE SONT TOUJOURS PAS REMIS A L’ASSURE.

DISPOSITION APPLICABLE AUX DEUX GARANTIES :

Pour un même Voyage, le remboursement au titre des garanties « Retard d’Avion et de train » et « Retard de Bagages » est limité à 450 € par Sinistre (quel que soit le nombre d’Assurés).

OBJET

Si, au cours d’un Voyage, les Bagages dûment enregistrés de l’Assuré, placés sous la responsabilité du transporteur public, sont perdus, volés, détruits totalement ou partiellement, l’Assuré sera indemnisé de la Valeur de remboursement applicable.

Sous peine de déchéance, sauf cas fortuit ou de Force majeure, l’Assuré devra signaler immédiatement aux autorités compétentes de la compagnie aérienne l’absence de Bagages et obtenir un récépissé de déclaration de perte.

L’Assureur interviendra après épuisement et exclusivement en complément des indemnités que doit verser le transporteur, notamment en application de la convention de Montréal, en cas de vol, perte ou destruction totale ou partielle des Bagages.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 850 € par Bagage dont 300 € par Objet de valeur.

A l’intérieur de ces montants, toute indemnisation due au titre de la garantie « Retard de Bagages » sera déduite du montant total remboursé lorsque les Bagages personnels seront déclarés définitivement perdus.

Dans tous les cas, il sera fait application d’une Franchise de 70 € appliquée sur le montant total du préjudice avant application du montant maximum garanti.

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LA CONFISCATION OU REQUISITION PAR LES DOUANES OU TOUTE AUTORITE GOUVERNEMENTALE,
• LES PERTES OU DOMMAGES :
– CAUSES PAR L’USURE NORMALE, LA VETUSTE, LE VICE PROPRE DE LA CHOSE,
– OCCASIONNES PAR LES MITES OU VERMINES, PAR UN PROCEDE DE NETTOYAGE OU PAR LES CONDITIONS CLIMATIQUES,
– DUS AU MAUVAIS ETAT DES BAGAGES UTILISES POUR LE TRANSPORT DES EFFETS PERSONNELS,
• LES PERTES, VOLS OU DOMMAGES AFFECTANT LES BIENS SUIVANTS :
– PROTHESES ET APPAREILLAGES DE TOUTE NATURE, LUNETTES, LENTILLES DE CONTACT,
– ESPECES, TITRES DE VALEURS, CHEQUES DE VOYAGE, CARTES DE PAIEMENT ET/OU DE CREDIT, CLES, PAPIERS PERSONNELS, PAPIERS D’IDENTITE, DOCUMENTS DE TOUTE SORTE ET ECHANTILLONS,
– BILLETS D’AVION, TITRES DE TRANSPORT ET «VOUCHER », COUPONS D’ESSENCE,
– PRODUITS ILLICITES ET/OU CONTREFAITS,
– OBJETS DE VERRE, DE CRISTAL OU DE PORCELAINE OU ASSIMILES, DES OBJETS SENSIBLES A LA VARIATION THERMIQUE, DES DENREES PERISSABLES, DES PRODUITS ET ANIMAUX INTERDITS PAR LE TRANSPORTEUR.

OBJET DE LA GARANTIE

La garantie a pour objet de couvrir les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile que l’Assuré peut encourir en raison de Dommages corporels, matériels ou immatériels consécutifs, causés aux Tiers au cours d’un Voyage à l’étranger et au cours de la vie privée, à l’exclusion des dommages engageant la responsabilité de l’Assuré au titre de sa profession, de ses activités commerciales ou de son négoce.

FAIT DOMMAGEABLE

Cause génératrice des dommages subis par la victime et faisant l’objet d’une réclamation amiable ou judiciaire. L’ensemble des réclamations se rattachant à un même fait dommageable constitue un seul et même Sinistre.

DUREE DE LA GARANTIE

La garantie prend effet dès que l’Assuré quitte son pays de résidence habituel et cesse à son retour, dans les limites définies à la clause « Territorialité » des « Dispositions spéciales ». La garantie est acquise pendant les 90 premiers jours du Voyage.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 2 000 000 € par Sinistre pour l’ensemble des dommages garantis.

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LES DOMMAGES OCCASIONNES PAR DES TREMBLEMENTS DE TERRE, ERUPTIONS VOLCANIQUES, RAZ DE MAREE OU AUTRES CATACLYSMES,
• LES DOMMAGES IMMATERIELS PURS,
• LES DOMMAGES IMMATERIELS NON CONSECUTIFS,
• TOUT DOMMAGE CAUSE PAR DES VEHICULES A MOTEUR, CARAVANES, ENGINS A MOTEUR, EMBARCATIONS A VOILE OU A MOTEUR, AERONEFS, ANIMAUX DONT L’ASSURE OU LES PERSONNES DONT IL EST CIVILEMENT RESPONSABLE ONT LA PROPRIETE, LA CONDUITE OU LA GARDE,
• TOUT DOMMAGE CAUSE AUX BIENS APPARTENANT OU CONFIES A LA GARDE OU AUX BONS SOINS DE L’ASSURE AU MOMENT DU SINISTRE,
• LES AMENDES Y COMPRIS CELLES QUI SERAIENT ASSIMILEES A DES REPARATIONS CIVILES ET LES FRAIS S’Y RAPPORTANT,
• LES DOMMAGES CAUSES PAR LES IMMEUBLES OU PARTIES D’IMMEUBLES DONT L’ASSURE EST PROPRIETAIRE, LOCATAIRE OU OCCUPANT.

CHAMP D’APPLICATION DES GARANTIES

Les garanties ont pour objet de couvrir les conséquences d’un Accident survenant dans le monde entier sans franchise kilométrique, du fait de la pratique à titre amateur :
• du ski sous toutes ses formes dès lors qu’il est pratiqué dans une station de ski,
– sur piste,
– hors piste accompagné d’un moniteur ou d’un guide diplômé.
• des autres activités sportives lors d’un séjour à la montagne.

FRAIS DE RECHERCHE

OBJET DE LA GARANTIE

La garantie a pour objet de prendre en charge les frais de recherche en montagne, c’est-à-dire les opérations effectuées par des sauveteurs ou des organismes de secours se déplaçant spécialement dans un but de rechercher l’Assuré en un lieu dépourvu de tous moyens de secours autres que ceux pouvant être apportés par les sauveteurs professionnels.
(cf. Partie 2 – Assistance de la présente notice pour ce qui concerne les frais de secours sur piste).

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’Assureur indemnisera l’Assuré des frais réels engagés.

FRAIS MEDICAUX

OBJET DE LA GARANTIE

La garantie a pour objet de rembourser les frais médicaux, pharmaceutiques, et d’hospitalisation engagés après prescription médicale à la suite d’un Accident et aux conséquences directes de celui-ci.

L’indemnité prévue, interviendra exclusivement en complément des indemnités qui pourraient être garanties à l’Assuré pour les mêmes dommages par la Sécurité Sociale ou tout autre régime collectif de prévoyance y compris les organismes mutualistes ou une compagnie d’assurances, sans que l’Assuré puisse recevoir au total un montant supérieur aux dépenses réellement engagées.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 2.300 € par Assuré pour tout préjudice supérieur à 30 € par Sinistre.

EXCLUSIONS SPECIFIQUES A LA GARANTIE « FRAIS MEDICAUX »

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES ET PARTICULIERES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LES CURES SAUF CELLES MEDICALEMENT PRESCRITES ET ACCEPTEES PAR L’ORGANISME DE SECURITE SOCIALE,
• LES TRAITEMENTS PSYCHANALYTIQUES, LES SEJOURS EN MAISONS DE REPOS ET DE DESINTOXICATION.

RESPONSABILITE CIVILE

OBJET DE LA GARANTIE

La garantie a pour objet de couvrir les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile de l’Assuré encourue en cas de Dommages corporels ou matériels causés aux Tiers et résultant d’un Accident survenu exclusivement au cours ou à l’occasion des activités définies dans le « Champ d’application des garanties ».

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

Dans le cas où un Assuré est responsable d’un Dommage corporel et/ou matériel, l’indemnité maximum n’excèdera pas 1.000.000 € par année civile. Concernant les Dommages matériels, seuls les Sinistres d’un montant supérieur à 150 € donneront lieu à une prise en charge.

Pour un même Sinistre, l’indemnité versée au titre de cette garantie ne peut en aucun cas se cumuler avec celle prévue à la garantie « Responsabilité Civile à l’étranger ».

EXCLUSIONS SPECIFIQUES A LA GARANTIE « RESPONSABILITE CIVILE »

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES ET PARTICULIERES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• TOUT DOMMAGE IMMATERIEL CONSECUTIF A UN DOMMAGE MATERIEL OU CORPOREL GARANTI,
• TOUT DOMMAGE CAUSE PAR :
– DES VEHICULES À MOTEUR, CARAVANES, ENGINS A MOTEUR, EMBARCATIONS A VOILE OU A MOTEUR, AERONEFS DE TOUTES SORTES MOTORISES,
– ANIMAUX DONT L’ASSURE OU LES PERSONNES DONT IL EST CIVILEMENT RESPONSABLE ONT LA PROPRIETE, LA CONDUITE OU LA GARDE,
• TOUT DOMMAGE CAUSE AUX BIENS APPARTENANT OU CONFIES A L’ASSURE AU MOMENT DE L’EVENEMENT,
• LES AMENDES,
• LES DOMMAGES CAUSES PAR LES IMMEUBLES OU PARTIES D’IMMEUBLES DONT L’ASSURE EST PROPRIETAIRE, LOCATAIRE OU OCCUPANT,
• LES DOMMAGES ENGAGEANT LA RESPONSABILITE DE L’ASSURE AU TITRE DE SA PROFESSION, DE SES ACTIVITES COMMERCIALES OU DE SON NEGOCE.

DEFENSE ET RECOURS

OBJET DE LA GARANTIE

Garantie « défense civile » :

Lorsque la responsabilité civile de l’Assuré est mise en jeu au titre du contrat, l’Assureur s’engage à assumer la défense de l’Assuré devant les juridictions concernées.

Lorsque l’Assuré estimera qu’il existe un conflit d’intérêt avec l’Assureur au titre de la garantie défense civile, l’Assuré aura le libre choix de l’avocat en charge de sa défense civile. L’Assureur prendra à sa charge les frais de défense et honoraires de l’avocat dans les limites prévues par le contrat.

Garantie « défense pénale et recours » :

L’Assureur s’engage à assumer la défense de l’Assuré devant les juridictions pénales dans le cadre d’un Sinistre garanti au titre de sa responsabilité civile.

L’Assureur s’engage à tout mettre en œuvre afin d’exercer le recours amiable contre le ou les tiers responsable(s) et permettant à l’Assuré la réparation des dommages subis par lui, lorsque ce recours se fonde sur des dommages qui auraient été garantis au titre de la responsabilité civile de l’Assuré telle que garantie au titre du contrat. A défaut d’accord amiable, l’Assureur informera l’Assuré de la nécessité de saisir la juridiction compétente.

Lorsqu’il est fait appel à un avocat ou à toute autre personne qualifiée par la législation ou la réglementation en vigueur, pour défendre, représenter ou servir les intérêts de l’Assuré au titre de la garantie défense pénale et recours, l’Assuré dispose du libre choix de l’avocat. L’Assureur s’engage à régler les honoraires d’avocat dans les limites prévues par le contrat.

En cas de désaccord entre l’Assuré et l’Assureur sur les mesures à prendre pour régler un différend issu du contrat souscrit, l’Assuré et l’Assureur pourront recourir à l’appréciation d’une tierce personne désignée d’un commun accord. A défaut d’accord sur la désignation de ladite personne, c’est le Président du Tribunal de Grande Instance du domicile de l’Assuré qui sera en charge de statuer. Les frais engagés dans le cadre de cette procédure de désignation d’une tierce personne sont à la charge de l’Assureur dans les limites prévues par la garantie.

Dans le cas où l’Assuré a engagé à ses frais une procédure contentieuse et obtient une solution plus favorable que celle proposée par l’Assureur ou par la tierce personne, l’Assureur indemnisera les frais exposés pour l’exercice de cette action dans la limite prévue par la garantie.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 8.000 € par Sinistre.

EXCLUSIONS SPECIFIQUES A LA GARANTIE « DEFENSES ET RECOURS »

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES ET PARTICULIERES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LES AMENDES,
• LES LITIGES OU DIFFERENDS N’AYANT PAS LEUR SOURCE AU TITRE DU CONTRAT D’ASSURANCE SOUSCRIT PAR L’ASSURE AUPRES DE L’ASSUREUR.

BRIS DU MATERIEL DE SPORTS DE MONTAGNE PERSONNEL

OBJET DE LA GARANTIE

En cas de bris accidentel du Matériel de sports de montagne personnel de l’Assuré au cours du séjour à la montagne, la garantie a pour objet de rembourser les frais de location d’un matériel de remplacement équivalent auprès d’un loueur professionnel :
– pour une durée maximale de 8 jours si le matériel n’est pas réparable,
– pendant la durée de la réparation du matériel, et pour une durée maximale de 8 jours.

CONDITIONS DE LA GARANTIE

– Sous peine de déchéance, sauf cas fortuit ou de Force majeure, l’Assuré devra apporter la preuve de la matérialité du Sinistre en obtenant du loueur une attestation confirmant que le Matériel de sports de montagne personnel est endommagé.
– Seul est garanti le Matériel de sports de montagne acheté neuf depuis moins de cinq ans.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’Assureur indemnisera l’Assuré des frais réels engagés pour louer un Matériel de sports de montagne équivalent.

DOMMAGES AU MATERIEL DE SPORTS DE MONTAGNE LOUE

OBJET DE LA GARANTIE

En cas de bris accidentel ou de vol commis par effraction ou par agression du Matériel de sports de montagne loué auprès d’un loueur professionnel, l’Assureur prend en charge les frais laissés à la charge de l’Assuré par le contrat de location.
Sous peine de déchéance, sauf cas fortuit ou de Force majeure, l’Assuré devra :
– en cas de bris accidentel : fournir un justificatif du loueur décrivant la nature des dommages, leur importance, les circonstances du Sinistre, et le montant des frais restant à la charge de l’Assuré,
– en cas de vol : porter plainte auprès des autorités locales dans les 48h suivant le Sinistre.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 850 € par Assuré. Il sera déduit de l’indemnité finale une Franchise correspondant à 20% du montant mis à la charge de l’Assuré.

EXCLUSIONS SPECIFIQUES À LA GARANTIE « DOMMAGES AU MATERIEL DE SPORTS DE MONTAGNE LOUE » :

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES ET PARTICULIERES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LES DOMMAGES RESULTANT :
– D’UNE UTILISATION DU MATERIEL DE SPORTS DE MONTAGNE LOUE NON-CONFORME AUX PRESCRIPTIONS DU LOUEUR OU DU NON-RESPECT DE LA REGLEMENTATION EN VIGUEUR
– DE L’USURE NORMALE DU MATERIEL LOUE,
• LES EGRATIGNURES, RAYURES, OU TOUT AUTRE DEGRADATION DU MATERIEL DE SPORTS DE MONTAGNE LOUE N’ALTERANT PAS SON FONCTIONNEMENT,
• LES PERTES OU DISPARITION DU MATERIEL DE SPORTS DE MONTAGNE LOUE,
• LE VOL COMMIS PAR TOUTE PERSONNE AUTRE QU’UN TIERS.

REMBOURSEMENT DES FORFAITS ET DES COURS DE SKI

FORFAITS DE SKI

La garantie a pour objet de rembourser à l’Assuré les jours de forfaits de remontées mécaniques non utilisés à la suite d’un Accident, rendant l’Assuré dans l’impossibilité, médicalement constatée, de pratiquer le ski.

Lorsque l’Assuré est un enfant de moins de 14 ans, la garantie est étendue au forfait de l’un des deux parents, dont la présence est impérativement nécessaire.

A l’exception des forfaits « Saison », l’indemnité due sera calculée en fonction du nombre de jours restants, calculés à compter du lendemain du jour de la survenance de l’événement.

En cas de forfait « Saison », l’indemnité sera due en cas d’Accident entraînant une incapacité totale temporaire de skier ou en cas de décès de l’Assuré des suites d’un Accident. Le montant de l’indemnisation sera calculé au prorata temporis de la durée d’impossibilité médicalement constatée de pratiquer le ski.

L’indemnité maximum n’excèdera pas :
– pour les forfaits d’une durée inférieure à 3 jours : 300 € par Assuré accidenté,
– pour les forfaits de 3 jours et plus : 850 € par Assuré accidenté,
– pour les forfaits saisonniers : 850 € par Assuré accidenté.

COURS DE SKI

La garantie a pour objet de rembourser les jours de cours de ski non utilisés à la suite d’un Accident, rendant l’Assuré dans l’impossibilité, médicalement constatée, de pratiquer le ski.

A l’exception des forfaits « Saison », l’indemnité due sera calculée en fonction du nombre de jours restants, calculés à compter du lendemain du jour de la survenance de l’événement.

En cas de forfait « Saison », l’indemnité sera due en cas d’Accident entraînant une incapacité totale temporaire de skier ou en cas de décès de l’Assuré des suites d’un Accident. Le montant de l’indemnisation sera calculé au prorata temporis de la durée d’impossibilité médicalement constatée de pratiquer le ski.

Dans tous les cas, l’indemnité maximum n’excèdera pas 850 € par Assuré accidenté.

DISPOSITION APPLICABLE AUX FORFAITS ET COURS DE SKI

Pour un même Accident, le remboursement au titre des garanties « Forfaits ski » et « Cours de ski » est limité à 850 € par Assuré accidenté.

DUREE DES GARANTIES

Les garanties sont acquises pendant les 90 premiers jours du Voyage.

EXCLUSIONS PARTICULIERES AUX GARANTIES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES ET LES EXCLUSIONS SPECIFIQUES A CHAQUE GARANTIE, SONT EGALEMENT EXCLUES DE LA GARANTIE LES MALADIES ET LEURS CONSEQUENCES SAUF SI ELLES SONT LA CONSEQUENCE D’UN ACCIDENT.

CHAPITRE II – DOMMAGES AUX VEHICULES DE LOCATION

DÉFINITIONS SPECIALES

Pour la bonne compréhension de ce qui va suivre, on entend par :

Assuré

Le Titulaire et les personnes voyageant avec lui dont les noms sont portés en qualité de conducteurs sur le contrat de location.

Franchise

Part du Sinistre à la charge du Titulaire, figurant au contrat de location, lorsque celui-ci a décliné l’option du rachat de franchise proposé par le loueur.

Franchise non rachetable

Part du Sinistre à la charge du Titulaire, figurant au contrat de location, lorsque celui-ci a opté pour le rachat de franchise proposé par le loueur.

Frais d’immobilisation

Forfait journalier de stationnement du véhicule éventuellement facturé par le réparateur.

Véhicule de location

Tout engin terrestre à moteur à quatre roues, immatriculé, servant à transporter des personnes, loué auprès d’un professionnel habilité et d’une valeur à neuf inférieure ou égale à 50.000 €, à l’exception des véhicules suivants :
– les voitures de collection de plus de 20 ans ou dont la production a été arrêtée depuis plus de 10 ans par le constructeur,
– les véhicules de plus de 3,5 tonnes de poids total en charge et/ou de plus de 8m3 de volume utile,
– les campings cars et caravanes,
– les quads.
Est également considéré comme Véhicule de location, le véhicule de remplacement, prêté par un garagiste, lorsque le véhicule du Titulaire est immobilisé pour réparation, sous réserve que ce prêt fasse l’objet d’un contrat en bonne et due forme, assorti d’une facturation.

OBJET DE LA GARANTIE

Le contrat a pour objet de couvrir l’Assuré en cas de dommages matériels occasionnés au Véhicule de location ou de vol de celui-ci.
En cas de vol, sous peine de déchéance, sauf cas fortuit ou de Force majeure, l’Assuré devra procéder, dans les 48 heures, à un dépôt de plainte auprès des autorités de police compétentes qui doit comporter les circonstances du vol ainsi que les références du Véhicule de location (marque, modèle…).

DUREE DE LA GARANTIE

La garantie prend effet à compter de la signature du contrat de location et cesse lorsque l’Assuré rend le véhicule.

CONDITIONS D’ACCES

Pour bénéficier de la garantie, le Titulaire doit :
– louer le véhicule auprès d’un loueur professionnel, remplir en totalité et signer un contrat de location en bonne et due forme,
– mentionner lisiblement le ou les noms du ou des conducteurs sur le contrat de location,
– payer la location du véhicule avec la Carte (si le règlement intervient à la fin de la période de location, le Titulaire devra rapporter la preuve d’une réservation au moyen de la Carte antérieure à la signature du contrat de location, comme par exemple une pré autorisation).

Sous réserve de respecter les mêmes conditions, les garanties sont acquises lorsque la location a été payée totalement ou partiellement au moyen de la Carte du Conjoint du signataire du contrat de location.

Pour bénéficier de la garantie, l’Assuré doit également :
– répondre aux critères de conduite imposés par le loueur et de la loi ou juridiction locale,
– conduire le véhicule conformément aux clauses du contrat de location, que le Titulaire a signé avec le loueur.

L’Assureur ne pourra, en aucun cas, rembourser l’Assuré du montant de l’assurance CDW (Assurance collision), LDW (Assurance dommage) acquittée au loueur, si l’Assuré a oublié de la décliner, ou si elle est automatiquement incluse dans un forfait que l’Assuré a accepté.

TERRITORIALITÉ

La garantie est acquise dans le MONDE ENTIER.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

En cas de dommages matériels au véhicule loué (y compris vol et/ou tentative de vol) avec ou sans tiers identifié, responsable ou non responsable, l’assurance couvre l’Assuré pour les frais de réparation ou de remise en état du véhicule à concurrence :
– soit du montant de la Franchise non rachetable prévu au contrat de location quand le Titulaire accepte l’assurance du loueur,
– soit du montant de la Franchise prévu au contrat de location quand le Titulaire décline l’assurance du loueur,
– soit du montant des réparations ou de la valeur vénale du véhicule en cas de vol, et ce jusqu’à concurrence de 50.000 € ou l’équivalent en devise étrangère, si le loueur n’est pas assuré par ailleurs.

Cette garantie est acquise au Titulaire sans formalité, ainsi qu’aux personnes voyageant avec lui et qui conduiront la voiture louée, à la condition que leurs noms soient portés préalablement sur le contrat de location.

En cas de dommages subis par le véhicule loué, occasionnant une immobilisation partielle ou définitive, et si le Titulaire est amené à relouer un véhicule de remplacement, dans ce cas uniquement, l’Assureur garantit également la perte d’usage du véhicule limitée au maximum au prix de la location journalière multiplié par le nombre de jours d’immobilisation, sans pouvoir excéder la durée de la location initiale.

Dans le cas ou le loueur facturerait des frais de dossier à l’Assuré, l’Assureur garantira le remboursement de ces frais à concurrence de 75 € par Sinistre, sachant qu’il ne prend pas en charge les frais facturés par le loueur correspondant à l’éventuelle perte d’exploitation.

La présente assurance est accordée à concurrence de deux Sinistres réglés dans l’ordre chronologique de survenance par année civile.

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LES DOMMAGES CAUSES PAR :
– L’USURE DU VEHICULE,
– UN VICE DE CONSTRUCTION,
• TOUS LES DOMMAGES VOLONTAIRES,
• LA CONFISCATION ET L’ENLEVEMENT DES VEHICULES,
• LES DEPENSES N’AYANT PAS TRAIT A LA REPARATION OU AU REMPLACEMENT DU VEHICULE (A L’EXCEPTION DES FRAIS D’IMMOBILISATION ET DE REMORQUAGE QUI SERAIENT FACTURES A L’ASSURE),
• LES DOMMAGES SURVENANT LORS DE L’UTILISATION TOUT TERRAIN DU VEHICULE LOUE,
• LA LOCATION SIMULTANEE DE PLUS D’UN VEHICULE,
• LA LOCATION REGULIERE (PLUS DE 4 FOIS PAR ANNEE CIVILE) DE VEHICULES UTILITAIRES A USAGE DE LIVRAISON, COURSES, DEMENAGEMENT,
• LA LOCATION DES VEHICULES AU DELA DE 60 JOURS CONSECUTIFS AU TITRE D’UN MEME VEHICULE, MEME SI LADITE LOCATION EST CONSTITUEE DE PLUSIEURS CONTRATS SUCCESSIFS,
• LES DOMMAGES CAUSES A L’HABITACLE DU VEHICULE ET CONSECUTIFS A DES ACCIDENTS DE FUMEURS OU CAUSES PAR LES ANIMAUX,
• LES DOMMAGES, PERTE OU VOL SURVENANT AUX CLES DU VEHICULE DE LOCATION ET LEURS CONSEQUENCES.

REGLEMENT DES SINISTRES

Deux cas peuvent se présenter :

1. Le loueur débite la Carte, soit du montant de la Franchise contractuelle, soit du montant des dommages, car le Titulaire n’a pas eu le temps de lui déclarer le Sinistre, ou parce que le loueur refuse la garantie de prise en charge offerte par l’Assureur.
Dans ce cas, le Titulaire doit procéder à sa déclaration de Sinistre et conserver le justificatif du débit (par exemple une copie du relevé de Carte ou une copie de la facturette que le Titulaire aura signé). Si la demande est justifiée, le Titulaire sera remboursé.

2. Le loueur accepte la garantie de prise en charge et prend contact directement avec l’Assureur qui se chargera alors du règlement. Si la demande est justifiée, le loueur sera remboursé.

Dans tous les cas, l’Assureur s’engage à régler les indemnités dues sous 15 jours à partir de la date à laquelle il est en possession de tous les éléments nécessaires au règlement du dossier.
En cas de règlement par l’Assureur, soit directement auprès du loueur, soit par remboursement, l’Assuré lui donne automatiquement subrogation pour le règlement ou la récupération des dommages auprès des tiers responsables ou d’une autre compagnie.

CHAPITRE III – GARANTIE EXECUTION DE COMMANDE

DÉFINITIONS PARTICULIERES

Pour la bonne compréhension de ce qui va suivre, on entend par :

Assuré

Le Titulaire.

Bien assuré

Tout bien matériel meuble, d’une valeur unitaire supérieure à 15 € (hors frais de port) acheté neuf au moyen de la Carte ou de la carte virtuelle qui lui serait associée, faisant l’objet d’une Vente à Distance par un Commerçant à l’Assuré.

Commande

Achat d’un ou de plusieurs Biens assurés auprès d’un même Commerçant, qui sont payés ensemble lors d’une même transaction.

Commerçant

Personne morale, dont la profession habituelle est d’exercer des actes de commerce, et proposant la Vente à Distance de Biens assurés.

Internet

Réseau informatique mondial constitué d’un ensemble de réseaux, qui sont reliés par un protocole de communication TCP-IP, et qui coopèrent dans le but d’offrir une interface unique à leurs utilisateurs.

Livraison non-conforme

La livraison est non conforme lorsque :
– le bien livré ne correspond pas au Bien assuré effectivement commandé par l’Assuré,
– et/ou, le bien assuré est livré défectueux, endommagé ou incomplet.
La non-conformité doit être constatée dans le délai prévu aux conditions générales de vente du Commerçant ou, à défaut, dans le délai de 7 jours francs suivant la date de la réception du bien.

Non-livraison

La non-livraison est établie lorsque le bien garanti n’est pas livré dans le délai de 30 jours calendaires suivant l’enregistrement de tout ou partie de la transaction sur le compte bancaire de l’Assuré.

Suivi de commande

Fonctionnalité proposée par un Commerçant, permettant à l’Assuré, après que sa Commande ait été effectuée, d’en suivre l’état d’avancement jusqu’au moment de sa livraison.

Vente à distance

Vente d’un Bien assuré conclue, sans la présence physique simultanée des parties, entre un Assuré et un Commerçant qui, pour la conclusion de ce contrat, utilisent exclusivement une ou plusieurs techniques de communication à distance.
Constitue une Vente à Distance, notamment celle conclue sur Internet.
Toutefois, ne constitue pas une Vente à Distance, celle conclue par le moyen d’un distributeur automatique.

OBJET DE LA GARANTIE

En cas de Livraison non conforme d’un Bien assuré :
La présente couverture a pour objet de rembourser à l’Assuré :
– les frais de réexpédition du bien livré,
– le prix d’achat du bien garanti,
si, après réclamation auprès du Commerçant, celui-ci n’a pas livré un bien de remplacement conforme ou procédé au remboursement.

En cas de Non-livraison d’un Bien assuré :
La présente couverture a pour objet de rembourser à l’Assuré le prix d’achat de ce bien si, après réclamation auprès du Commerçant, celui-ci n’a pas procédé à la livraison ou au remboursement.

TERRITORIALITÉ

La garantie est acquise quel que soit le lieu du siège social ou de l’établissement du Commerçant, à condition que l’adresse de livraison des Biens assurés soit en France métropolitaine, Monaco, Andorre et DOM-TOM.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

L’indemnité maximum n’excèdera pas 500 € par année civile.
En cas de Non-livraison, il sera fait application d’une Franchise de 30 € pour l’indemnisation des biens garantis achetés sur Internet auprès de Commerçants n’assurant pas un Suivi de Commande.
L’indemnité est calculée sur la base du prix d’achat du bien garanti réglé par l’Assuré et des frais de réexpédition éventuels.
Elle est versée par virement en euros, toutes taxes comprises, sur le compte de l’Assuré. En cas d’achats effectués dans une monnaie étrangère, il sera tenu compte de la somme débitée sur le compte de l’Assuré.
L’Assuré est indemnisé, après réception par l’Assureur des pièces justificatives, dans les 15 jours qui suivent.

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUS :
• LES BIENS SUIVANTS :
– LES ANIMAUX,
– LES VEHICULES A MOTEUR,
– LES ESPECES, ACTIONS, OBLIGATIONS, COUPONS, TITRES, PAPIERS, ET VALEURS DE TOUTE ESPECE,
– TOUS LES TITRES DE TRANSPORT A L’EXCEPTION, EN CAS DE NON-LIVRAISON, DES TITRES DE TRANSPORT SUR LESQUELS FIGURE EN TOUTES LETTRES LE NOM DU PASSAGER,
– LES FLEURS ET PLANTES, EN CAS DE LIVRAISON NON CONFORME,
– LES BIJOUX ET OBJETS EN METAUX PRECIEUX MASSIFS, LES FOURRURES,
– LES DONNEES NUMERIQUES ET LES ELEMENTS INFORMATIQUES A VISUALISER OU A TELECHARGER EN LIGNE (FICHIERS MP3, PHOTOS, LOGICIELS…),
– LES BIENS ACQUIS SUR DES SITES D’ECHANGE OU D’ENCHERE ET LES BIENS ACHETES D’OCCASION,
– LES BIENS ACQUIS SUR DES SITES A CARACTERE VIOLENT, PORNOGRAPHIQUE, DISCRIMINATOIRE, PORTANT GRAVEMENT ATTEINTE A LA DIGNITE HUMAINE ET/OU A LA DECENCE,
– LES BIENS DONT LE COMMERCE EST INTERDIT ET/OU ACQUIS SUR DES SITES INTERDITS PAR LE DROIT FRANÇAIS.
• LE VICE CACHE DU BIEN LIVRE OU DOMMAGES INTERNES RELEVANT DE LA GARANTIE DU FABRICANT,
• LES ACTES D’INSURRECTIONS OU DE CONFISCATION PAR LES AUTORITES.

OBLIGATIONS DE L’ASSURE

Sous peine de déchéance, sauf cas fortuit ou de Force majeure, dès qu’il constate la non-conformité du bien livré, l’Assuré doit immédiatement faire une réclamation auprès du Commerçant, par lettre recommandée avec accusé de réception, selon un modèle qui lui aura été communiqué par l’Assureur.

Par ailleurs, si le bien garanti est un titre de transport nominatif, l’Assuré doit faire cette réclamation avant la date du transport.

En cas de livraison du bien garanti conforme, avant indemnisation par l’Assureur, l’Assuré conserve ce bien et renonce à l’indemnisation.

En cas de livraison du bien garanti, après indemnisation par l’Assureur, l’Assuré peut :
– soit conserver ce bien et restituer à l’Assureur l’indemnité perçue ;
– soit conserver l’indemnité et adresser ce bien à l’Assureur, qui devient automatiquement sa propriété, contre remboursement des frais d’expédition.
Dans tous les cas, l’Assuré est tenu d’informer immédiatement l’Assureur de la réception du bien sous peine de déchéance de la garantie.

CHAPITRE IV – GARANTIE D’UTILISATION FRAUDULEUSE DE LA CARTE

DEFINITIONS PARTICULIERES

Pour la bonne compréhension de ce qui va suivre, on entend par :

Assuré

Le Titulaire de la carte

OBJET DE LA GARANTIE

La présente garantie a pour objet de rembourser à l’Assuré les pertes pécuniaires directes subies ou laissées à sa charge en application du contrat porteur en cas d’opérations de paiement ou de retrait effectuées frauduleusement par un Tiers à l’aide de l’une ou plusieurs de ses Cartes perdues ou volées pendant la durée de validité de la Carte, dans la mesure où ces opérations frauduleuses sont effectuées entre le moment de la perte ou du vol et la mise en opposition par l’Assuré ou le Titulaire, auprès du centre d’opposition de l’émetteur de la Carte ou d’un centre d’opposition reconnu par lui.

TERRITORIALITÉ

La garantie est acquise dans le MONDE ENTIER :
– quel que soit le lieu de survenance de la perte ou du vol de la Carte,
– quel que soit le lieu où sont effectuées les Utilisations frauduleuses.
Il est précisé que l’indemnité est toujours payée dans un pays de l’Union Européenne.

ENGAGEMENT MAXIMUM DE L’ASSUREUR

Pour chaque Carte, la garantie s’exerce dans la limite de 3.000 € par sinistre et par année civile.

Toutes les opérations frauduleuses commises à la suite d’une même perte ou d’un même vol constituent un seul et même Sinistre.

Le montant de garantie exprimé par année est épuisé par le montant des indemnités dues et/ou versées, dans l’ordre chronologique de survenance des Sinistres.
Tout Sinistre est imputable à l’année civile au cours de laquelle survient la perte ou le vol de la Carte ou, en cas de doute sur la date de cette survenance, à l’année civile au cours de laquelle survient la constatation de la perte ou du vol de la Carte.

EXCLUSIONS PARTICULIERES

OUTRE LES EXCLUSIONS COMMUNES, SONT EGALEMENT EXCLUES :
• TOUT EMBARGO, CONFISCATION, CAPTURE OU DESTRUCTION, PAR ORDRE D’UN GOUVERNEMENT OU D’UNE AUTORITE PUBLIQUE,
• TOUTE SERIE D’UTILISATIONS FRAUDULEUSES DONT LA PREMIERE UTILISATION EST ANTERIEURE A LA PRISE D’EFFET DU PRESENT CONTRAT,
• TOUTE PERTE INDIRECTE SUBIE PAR L’ASSURE OU TOUTE AUTRE PERSONNE PHYSIQUE OU MORALE, TELLE QUE : PERTE DE BENEFICES OU D’INTERET, PERTE DE CLIENTELE, MANQUE A GAGNER, REDUCTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES,
• TOUTE UTILISATION FRAUDULEUSE EFFECTUEE AU-DELA DE LA DATE DE MISE EN OPPOSITION/RESILIATION DE LA CARTE.

OBLIGATIONS DE L’ASSURE EN CAS DE SINISTRE

Sous peine de déchéance, sauf cas fortuit ou de Force majeure, le Titulaire doit, dès qu’il constate la perte ou le vol de ses Cartes ou le débit sur le relevé de ses comptes, d’opérations effectuées frauduleusement à l’aide de ses Cartes perdues ou volées :
– faire immédiatement opposition auprès du centre d’opposition de l’émetteur de la Carte (ou d’un centre d’opposition reconnu par lui),
– confirmer par écrit l’opposition auprès de l’émetteur de la Carte dans les plus brefs délais,
– en cas de vol de la Carte : faire le plus rapidement possible un dépôt de plainte pour vol, auprès des autorités de police compétentes,
– en cas de perte ou de constatation sur le relevé de ses comptes, du débit d’opérations effectuées frauduleusement à l’aide de ses Cartes : faire le plus rapidement possible un dépôt de plainte pour usage frauduleux, auprès des autorités de police compétentes,
– effectuer le plus rapidement possible une déclaration de sinistre.

RECUPERATION

En cas de récupération de tout ou partie des pertes pécuniaires directes subies, l’Assuré doit en aviser immédiatement l’Assureur.

1. Si la récupération a lieu avant le paiement de l’indemnité, l’Assureur n’est tenu qu’au paiement :
– d’une indemnité correspondant aux pertes pécuniaires non récupérées,
– et d’une indemnité correspondant aux frais engagés par l’Assuré (ou pour son compte), en accord avec l’Assureur, pour la récupération,
et ce, dans la limite du montant des pertes pécuniaires directes subies par l’Assuré et du plafond de 3.000 € par année civile.

2. Si la récupération a lieu après le paiement de l’indemnité, toute somme récupérée (moins les frais engagés pour cette récupération) est imputée :
– d’abord à l’Assuré, à concurrence des pertes pécuniaires qui excèdent l’indemnisation de l’Assureur,
– puis à l’Assureur à concurrence de l’indemnité versée.

1.3 DISPOSITIONS COMMUNES – PARTIE ASSURANCE

EXCLUSIONS COMMUNES

SAUF STIPULATION CONTRAIRE, SONT EXCLUS :
• LA GUERRE CIVILE OU ETRANGERE, L’INSTABILITE POLITIQUE NOTOIRE OU LES MOUVEMENTS POPULAIRES, LES EMEUTES, LES ACTES DE TERRORISME, LES REPRESAILLES, LES RESTRICTIONS A LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS, LES GREVES POUR AUTANT QUE L’ASSURE Y PRENNE UNE PART ACTIVE, LA DESINTEGRATION DU NOYAU ATOMIQUE OU TOUT RAYONNEMENT IONISANT, ET/OU TOUT AUTRE CAS DE FORCE MAJEURE,
• L’ACTE INTENTIONNEL OU DOLOSIF DE LA PART DE L’ASSURE, ET/OU DE LA PART DE SES PROCHES (CONJOINT, ASCENDANT, DESCENDANT),
• LE SUICIDE OU LA TENTATIVE DE SUICIDE DE L’ASSURE,
• LES ACCIDENTS CAUSES OU PROVOQUES PAR L’USAGE PAR L’ASSURE, DE DROGUES, DE STUPEFIANTS, DE TRANQUILLISANTS NON PRESCRITS MEDICALEMENT,
• LES ACCIDENTS RESULTANT DE LA CONDUITE EN ETAT ALCOOLIQUE CARACTERISE PAR LA PRESENCE DANS LE SANG D’UN TAUX D’ALCOOL PUR, EGAL OU SUPERIEUR A CELUI FIXE PAR LA LOI REGISSANT LA CIRCULATION AUTOMOBILE FRANÇAISE EN VIGUEUR A LA DATE DE L’ACCIDENT,
• LES CONSEQUENCES DES INCIDENTS SURVENUS LORS DE LA PRATIQUE DE SPORT AERIEN OU A RISQUE, DONT NOTAMMENT LE DELTAPLANE, LE POLO, LE SKELETON, LE BOBSLEIGH, LE HOCKEY SUR GLACE, LA PLONGEE SOUS MARINE, LA SPELEOLOGIE, LE SAUT A L’ELASTIQUE, ET TOUT SPORT NECESSITANT L’UTILISATION D’UN ENGIN A MOTEUR,
• LA PARTICIPATION AUX COMPETITIONS NECESSITANT UNE LICENCE,
• LA PARTICIPATION A DES PARIS, RIXES, BAGARRES.

DECLARATION DES SINISTRES

Sauf stipulation contraire, il est fait obligation à l’Assuré de déclarer tous les Sinistres dont il pourrait réclamer l’indemnisation au titre du présent contrat dans les 20 jours qui suivent leur survenance par téléphone en composant le numéro figurant au dos de votre Carte.

En cas de non respect de cette obligation, l’Assureur pourra en vertu du Code des Assurances, réduire l’indemnité dans la proportion du préjudice que ce manquement lui aura fait subir, à moins que l’Assuré justifie d’avoir été dans l’impossibilité de faire la déclaration dans les délais impartis par suite d’un cas fortuit ou de Force majeure.

L’Assuré recevra chez lui un questionnaire qui sera à retourner dûment complété, accompagné notamment des documents justificatifs dont la liste lui aura été adressée avec le questionnaire. Dans tous les cas, l’Assuré devra fournir les documents suivants :
– attestation de validité de la Carte,
– justificatif de paiement au moyen de la Carte,
– preuve de qualité d’Assuré,
– relevé d’identité bancaire,
– contrat d’assurance garantissant l’Assuré pour le même Sinistre ou attestation sur l’honneur de l’Assuré précisant qu’il n’est pas assuré par ailleurs pour ce type de Sinistre,
et, plus généralement, toutes pièces que l’Assureur estime nécessaires pour apprécier le bien-fondé de la demande d’indemnisation.

Les indemnités seront versées, après réception par l’Assureur des pièces justificatives, dans les quinze jours qui suivent l’accord des parties ou la décision judiciaire exécutoire.
Toute réticence ou fausse déclaration intentionnelle, omission ou inexactitude est sanctionnée même si elle a été sans influence sur le Sinistre, dans les conditions prévues par les articles L. 113-8 et L.113-9 du Codes des Assurances.

CHARGE DE LA PREUVE

Il appartient à l’assuré de démontrer la réalité de la situation, sachant que toute demande non étayée par des éléments et informations suffisants pour prouver la matérialité des faits, pourra être rejetée.

SUBROGATION

L’Assureur est subrogé, conformément à l’article L.121-12 du Code des Assurances, jusqu’à concurrence de l’indemnité payée ou des frais supportés par lui, dans les droits et actions de l’Assuré contre tout responsable du Sinistre.

 
 

PARTIE 2 – ASSISTANCE

 
 

Les garanties sont acquises du seul fait de la détention de la carte.

ATTENTION

Prévenir l’Assisteur le plus tôt possible, et impérativement avant tout engagement de dépense.

 

POUR TOUT RENSEIGNEMENT COMPLEMENTAIRE :
Composer le numéro de téléphone figurant au dos de votre carte

 

2.1 – DEFINITIONS COMMUNES- PARTIE ASSISTANCE

Pour la bonne compréhension de ce qui va suivre, on entend par :

Assisteur

La compagnie d’assistance mandatée par l’Assureur.

Bénéficiaire

Sont considérées comme bénéficiaires, qu’elles voyagent ensemble ou séparément, les personnes suivantes dont l’état ou la situation nécessite l’intervention de l’Assisteur :
– le titulaire d’une carte MasterCard en cours de validité délivrée par les émetteurs français, y compris Monaco et DOM-TOM,
– son conjoint non séparé de corps ou de fait et non divorcé, son concubin notoire ou ayant conclu un PACS (pacte civil de solidarité) en cours de validité,
– leurs enfants et petits-enfants célibataires de moins de 25 ans, fiscalement à charge d’au moins un de leurs parents (en cas d’adoption, le bénéfice des prestations s’applique à compter de la date de transcription du jugement d’adoption sur les registres de l’Etat Civil français),
– leurs ascendants fiscalement à charge.

Lieu de résidence

Le lieu de résidence se définit comme le domicile fiscal du Bénéficiaire, à la date de la demande d’assistance.

Pays de résidence

Le pays de résidence se définit comme le pays dans lequel est situé le Lieu de résidence.

Membre de la Famille

Par membre de la famille du Bénéficiaire, on entend le conjoint non séparé de corps ou de fait et non divorcé, le concubin notoire ou ayant conclu un PACS (pacte civil de solidarité) en cours de validité, les enfants, les petits-enfants, les frères, les soeurs, le père, la mère, les beaux-parents et les grands-parents.

Force majeure

Est réputé force majeure tout événement imprévisible, irrésistible et extérieur qui rend impossible de façon absolue l’exécution du contrat, tel qu’habituellement reconnu par la jurisprudence des cours et tribunaux français.

Transport primaire

Par transport primaire, on entend le transport entre le lieu du sinistre et le centre médical ou le centre hospitalier le plus proche, et l’éventuel retour jusqu’au lieu du séjour.

Organisme d’assurance

Par organisme d’assurance on entend les organismes sociaux de base et organismes d’assurance maladie complémentaires dont le Bénéficiaire relève soit à titre principal soit en qualité d’ayant droit.

2.2 – DISPOSITIONS SPECIALES- PARTIE ASSISTANCE

OBJET DU CONTRAT

Dans les conditions décrites ci-après, le contrat a pour objet de garantir au Bénéficiaire pendant les 90 premiers jours d’un déplacement, privé ou professionnel, des prestations d’assistance à la suite des évènements suivants, qui doivent demeurer incertains au moment du départ :
• atteinte corporelle consécutive à une maladie ou un accident,
• décès,
• hospitalisation ou décès d’un Membre de la Famille du Bénéficiaire,
• poursuites judiciaires à l’étranger,
• vol ou perte de certains effets personnels à l’étranger.

DECLARATION DE SINISTRE : COMMENT BENEFICIER DE L’ASSISTANCE ?

Afin de bénéficier des prestations prévues au contrat, le Bénéficiaire doit impérativement :
• contacter, ou faire contacter, l’Assisteur dès qu’il a connaissance d’un évènement susceptible d’entraîner la mise en œuvre d’une prestation par téléphone au numéro figurant au dos de la carte.
• communiquer les justificatifs que l’Assisteur estime nécessaires pour apprécier le droit aux prestations d’assistance. A défaut, l’Assisteur refusera la mise en œuvre des prestations et/ou procédera à la re-facturation des frais déjà engagés.
• permettre aux médecins de l’Assisteur le libre accès aux données médicales qui le concernent.
• veiller à ne communiquer que des informations exactes.
• se conformer aux solutions que l’Assisteur préconise.

TRES IMPORTANT

Les prestations d’assistance décrites ci-après sont destinées à être organisées exclusivement par l’Assisteur qui en règlera directement le coût aux prestataires qu’il aura missionnés. A titre exceptionnel, si les circonstances l’exigent, l’Assisteur peut autoriser le Bénéficiaire à organiser tout ou partie d’une prestation. Dans ce cas, seuls les frais engagés avec l’accord express -et, bien entendu, préalable- de l’Assisteur sont remboursés sur justificatifs originaux et dans la limite de ceux qui auraient été engagés par l’Assisteur pour mettre en œuvre cette prestation.

La sous-médicalisation, les difficultés d’accès, les délais importants d’intervention dans certaines régions rendent l’assistance particulièrement difficile et doivent inciter le voyageur à la prudence. Ainsi notamment les voyageurs âgés (70 ans et plus) et/ou accompagnés de jeunes enfants (de moins de 12 ans) et/ou atteints d’affections chroniques et/ou présentant des facteurs de risque ne doivent pas s’exposer dans ces régions où les soins ne pourraient être assurés en attendant l’intervention de l’Assisteur.

En aucun cas, l’Assisteur ne peut se substituer aux organismes locaux de secours d’urgence.

CONDITIONS D’APPLICATION : ETENDUE TERRITORIALE DES PRESTATIONS D’ASSISTANCE

Les prestations d’assistance s’appliquent en dehors du Lieu de résidence du Bénéficiaire :
• pendant les 90 premiers jours d’un déplacement, privé ou professionnel,
• dans le monde entier, sauf dans les pays exclus. Certaines prestations font l’objet de limitations territoriales qui sont mentionnées dans l’exposé des prestations concernées.

2.3 – NATURE DES PRESTATIONS – PARTIE ASSISTANCE

ATTEINTE CORPORELLE CONSECUTIVE A UNE MALADIE OU UN ACCIDENT

En cas de maladie ou d’accident du Bénéficiaire, les médecins de l’Assisteur :
– se mettent en relation avec le médecin local qui a examiné le Bénéficiaire,
– recueillent toutes informations nécessaires auprès du médecin local et éventuellement auprès du médecin traitant habituel du Bénéficiaire.
A partir de ces informations, les médecins de l’Assisteur décident, sur le seul fondement de l’intérêt médical du Bénéficiaire et du respect des règlements sanitaires en vigueur, soit :
– de déclencher et d’organiser le transport du Bénéficiaire vers son Lieu de résidence, ou vers un service hospitalier approprié proche de son Lieu de résidence.
-d’hospitaliser le Bénéficiaire sur place dans un centre de soins de proximité avant d’envisager un retour vers une structure proche de son Lieu de résidence.

Le service médical de l’Assisteur peut effectuer les démarches de recherche de place dans un service médicalement adapté.

Les informations des médecins locaux ou du médecin traitant habituel, qui peuvent être essentielles, aident les médecins de l’Assisteur à prendre la décision qui paraît la plus opportune.
Il est, à cet égard, expressément convenu que la décision finale, à mettre en œuvre dans l’intérêt médical du Bénéficiaire, appartient en dernier ressort aux seuls médecins de l’Assisteur.
Par ailleurs, dans le cas où le Bénéficiaire refuse de suivre la décision considérée comme la plus opportune par les médecins de l’Assisteur, il décharge expressément l’Assisteur de toute responsabilité, notamment en cas de retour par ses propres moyens ou encore en cas d’aggravation de son état de santé.

TRANSFERT ET/OU RAPATRIEMENT DU BENEFICIAIRE

Si l’état de santé du Bénéficiaire conduit, dans les conditions indiquées ci-dessus, ses médecins à le décider, l’Assisteur organise et prend en charge le transport du Bénéficiaire.

Ce transport a lieu par tout moyen approprié (taxi, véhicule sanitaire léger, ambulance, train 1ère classe, avion de ligne régulière en classe économique, avion sanitaire, …), si nécessaire sous surveillance médicale.
Seuls l’intérêt médical du Bénéficiaire et le respect des règlements sanitaires en vigueur sont pris en considération pour le choix du moyen utilisé pour ce transport.

Cette prestation n’est jamais mise en œuvre pour des affections ou lésions bénignes qui peuvent être traitées sur place et qui n’empêchent pas le Bénéficiaire de poursuivre son déplacement ou son séjour.

RAPATRIEMENT D’UN BENEFICIAIRE ACCOMPAGNANT

Lorsqu’un Bénéficiaire est transporté dans les conditions définies ci-avant au paragraphe « Transfert et/ou rapatriement du Bénéficiaire », l’Assisteur organise et prend en charge le transport d’un autre Bénéficiaire voyageant avec lui jusqu’au lieu de l’hospitalisation ou au Lieu de résidence du Bénéficiaire par tout moyen approprié (taxi, véhicule sanitaire léger, ambulance, train 1ère classe, avion de ligne régulière en classe économique, avion sanitaire,….).

La présente prestation est limitée à une seule personne. Toutefois, si le Bénéficiaire transporté est accompagné par plus d’un Bénéficiaire, l’Assisteur peut organiser le transport, ensemble ou individuellement, des autres Bénéficiaires. Le coût de ce transport n’est pas pris en charge par l’Assisteur.

ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS DE MOINS DE 15 ANS

Lorsqu’un Bénéficiaire en déplacement, malade ou blessé, se trouve dans l’impossibilité de s’occuper de ses enfants de moins de 15 ans qui l’accompagnent, l’Assisteur, après avis des médecins locaux et/ou de ses propres médecins, organise et prend en charge le voyage aller/retour (depuis le Lieu de résidence) en train 1ère classe ou avion de ligne en classe économique d’une personne choisie par le Bénéficiaire ou la famille du Bénéficiaire pour accompagner les enfants pendant leur retour à leur Lieu de résidence. L’Assisteur peut aussi mandater une hôtesse pour raccompagner les enfants jusqu’à leur Lieu de résidence.
Les frais d’hébergement, de repas et de boisson de la personne choisie par le Bénéficiaire ou la famille du Bénéficiaire pour ramener les enfants, restent à la charge du Bénéficiaire. Les billets desdits enfants restent également à la charge du Bénéficiaire.

VISITE D’UN PROCHE EN CAS D’HOSPITALISATION

Si le Bénéficiaire voyage seul ou si les membres de sa famille qui l’accompagnent sont dans l’incapacité de lui rendre visite à l’hôpital, alors qu’il est hospitalisé sur le lieu de sa maladie ou de son accident et que les médecins de l’Assisteur ne préconisent pas un transport avant 10 jours (s’il s’agit d’un enfant de moins de 15 ans ou d’un Bénéficiaire dans un état mettant en jeu le pronostic vital selon les médecins de l’Assisteur, aucune franchise de durée d’hospitalisation n’est appliquée), l’Assisteur organise et prend en charge :
– le voyage aller/retour (depuis le Lieu de résidence) en train 1ère classe ou avion de ligne en classe économique d’une personne choisie par le Bénéficiaire ou la famille du Bénéficiaire pour se rendre à son chevet:
– son séjour à l’hôtel (chambre et petit déjeuner exclusivement) sur le lieu d’hospitalisation, tant que le Bénéficiaire est hospitalisé, dans la limite de 125 € TTC par nuit et de 10 nuits. Si, au-delà de cette dernière limite, le Bénéficiaire hospitalisé n’est toujours pas transportable, la prolongation du séjour est prise en charge jusqu’à 375 €.
Cette prestation n’est pas cumulable avec la prestation «Rapatriement d’un Bénéficiaire accompagnant».

FRAIS MEDICAUX A L’ETRANGER (HORS DE FRANCE ET DU PAYS DE RESIDENCE)

Cette prestation concerne exclusivement les Bénéficiaires affiliés à un Organisme d’assurance.

Lorsque des frais médicaux ont été engagés avec son accord préalable, l’Assisteur rembourse au Bénéficiaire la partie de ces frais qui n’aura pas été prise en charge par les Organismes d’assurance:
l’Assisteur n’intervient qu’une fois les remboursements effectués par les Organismes d’assurance susvisés, déduction faite d’une franchise absolue de 75 € par dossier, et sous réserve de la communication des justificatifs originaux de remboursement émanant de l’organisme d’assurance du Bénéficiaire.

Ce remboursement couvre les frais définis ci-dessous, à condition qu’ils concernent des soins reçus par un Bénéficiaire hors de France et de son Pays de résidence à la suite d’une maladie ou d’un accident survenu hors de son Pays de résidence.

Dans ce cas, l’Assisteur rembourse le montant des frais engagés jusqu’à un maximum de 155.000 € TTC par Bénéficiaire, par événement et par an.

Dans l’hypothèse où l’Organisme d’assurance auquel le Bénéficiaire cotise ne prendrait pas en charge les frais médicaux engagés, l’Assisteur remboursera les frais engagés dans la limite du montant indiqué ci-dessus, sous réserve de la communication par le Bénéficiaire des factures originales de frais médicaux et de l’attestation de non-prise en charge émanant de l’Organisme d’assurance.
Cette prestation cesse à dater du jour où l’Assisteur est en mesure d’effectuer le rapatriement du Bénéficiaire.

Nature des frais ouvrant droit à remboursement (sous réserve d’accord préalable) :
• honoraires médicaux,
• frais de médicaments prescrits par un médecin ou un chirurgien,
• frais d’ambulance prescrite par un médecin pour un transport vers l’hôpital le plus proche et ceci seulement en cas de refus de prise en charge par les organismes d’assurance,
• frais d’hospitalisation à condition que le Bénéficiaire soit jugé intransportable par décision des médecins de l’Assisteur, prise après recueil des informations auprès du médecin local (les frais d’hospitalisation engagés à compter du jour où l’Assisteur est en mesure d’effectuer le rapatriement du Bénéficiaire ne sont pas pris en charge),
• frais dentaires d’urgence (plafonnés à 155 € TTC sans franchise et par événement)

EXTENSION DE LA PRESTATION : AVANCE DE FRAIS D’HOSPITALISATION A L’ETRANGER (HORS DE FRANCE ET DU PAYS DE RESIDENCE)

L’Assisteur peut, dans la limite des montants de prise en charge prévus ci-dessus, procéder à l’avance des frais d’hospitalisation engagés hors de France et de son Pays de résidence par le Bénéficiaire, aux conditions cumulatives suivantes :
• les médecins de l’Assisteur doivent juger, après recueil des informations auprès du médecin local, qu’il est impossible de rapatrier dans l’immédiat le Bénéficiaire dans son Pays de résidence.
• les soins auxquels l’avance s’applique doivent être prescrits en accord avec les médecins de l’Assisteur.
• le Bénéficiaire ou toute personne autorisée par lui doit s’engager formellement par la signature d’un document spécifique, fourni par l’Assisteur lors de la mise en oeuvre de la présente prestation :
– à engager les démarches de prise en charge des frais auprès des organismes d’assurance dans le délai de 15 jours à compter de la date d’envoi des éléments nécessaires à ces démarches par l’Assisteur,
– à effectuer les remboursements à l’Assisteur des sommes perçues à ce titre de la part des organismes d’assurance dans la semaine qui suit la réception de ces sommes.

Resteront uniquement à la charge de l’Assisteur, et dans la limite du montant de prise en charge prévu pour la prestation “Frais médicaux à l’étranger”, les frais non pris en charge par les Organismes d’assurance. Le Bénéficiaire devra communiquer à l’Assisteur l’attestation de non prise en charge émanant de ces Organismes d’assurance, dans la semaine qui suit sa réception.

A défaut d’avoir effectué les démarches de prise en charge auprès des Organismes d’assurance dans les délais, ou à défaut de présentation à l’Assisteur dans les délais de l’attestation de non prise en charge émanant de ces Organismes d’assurance, le Bénéficiaire ne pourra en aucun cas se prévaloir de la prestation « Frais médicaux à l’étranger » et devra rembourser l’intégralité des frais d’hospitalisation avancés par l’Assisteur, qui engagera, le cas échéant, toute procédure de recouvrement utile, dont le coût sera supporté par le Bénéficiaire.

CHAUFFEUR DE REMPLACEMENT

Un Bénéficiaire est malade ou blessé lors d’un déplacement dans l’un des pays énoncés ci-dessous et ne peut plus conduire son véhicule : si aucun des passagers n’est susceptible de le remplacer, l’Assisteur met à la disposition du Bénéficiaire un chauffeur pour ramener le véhicule à son Lieu de résidence par l’itinéraire le plus direct.

L’Assisteur prend en charge les frais de voyage et le salaire du chauffeur. Les frais de carburant, de péage, les frais d’hôtel et de restauration des éventuels passagers restant à la charge du Bénéficiaire.
Le chauffeur est tenu de respecter la législation du travail, et en particulier doit – en l’état actuel de la réglementation française – observer un arrêt de 45 minutes après 4 heures 30 de conduite, le temps global de conduite journalier ne devant pas dépasser 9 heures.

Si le véhicule du Bénéficiaire a plus de 8 ans et/ou 150 000 km ou si son état et/ou son chargement n’est pas conforme aux normes définies par le Code de la route français, le Bénéficiaire devra le mentionner à l’Assisteur qui se réserve alors le droit de ne pas envoyer de chauffeur.

Dans ce cas, et en remplacement de la mise à disposition d’un chauffeur, l’Assisteur fournit et prend en charge un billet de train en 1ère classe ou un billet d’avion en classe économique pour aller rechercher le véhicule.

Cette prestation s’applique uniquement dans les pays suivants : France (y compris Monaco, Andorre, sauf DOM-TOM), Espagne, Portugal, Grèce, Italie, Suisse, Liechtenstein, Autriche, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Royaume-Uni, Irlande, Danemark, Norvège, Suède, Finlande, Islande.

TRANSMISSION DE MESSAGES URGENTS DE L’ETRANGER

Lorsque le Bénéficiaire est en déplacement hors de son Pays de résidence, l’Assisteur peut se charger de la transmission de messages urgents à un Membre de sa Famille ou à son employeur lorsque le Bénéficiaire est dans l’impossibilité de les transmettre lui-même.

SECOURS SUR PISTE

Lorsque un Bénéficiaire est victime d’un accident sur une piste de ski ouverte (hors piste s’il est accompagné d’un moniteur diplômé) ou à l’occasion d’une activité sportive en montagne, l’Assisteur prend en charge les frais d’évacuation mis en œuvre par les organismes étant intervenus entre le lieu de l’accident et le centre médical ou éventuellement le centre hospitalier le plus proche, ainsi que le retour sur le lieu du séjour.
Le montant maximum de la prestation, qui intervient en complément des garanties dont le Bénéficiaire peut disposer par ailleurs, est fixé à 5.000€ par événement, avec un maximum de 10.000€ par an pour une même carte.

DECES

RAPATRIEMENT DE CORPS

Lorsqu’un Bénéficiaire décède au cours d’un déplacement, l’Assisteur organise et prend en charge le rapatriement du corps.
Si les obsèques ont lieu dans son Pays de résidence, l’Assisteur prend en charge :
– les frais de transport du corps jusqu’au lieu des obsèques proche de son Lieu de résidence,
– les frais liés aux soins de conservation imposés par la législation applicable,
– les frais directement nécessités par le transport du corps (manutention, aménagements spécifiques au transport, conditionnement).
Tous les autres frais restent à la charge de la famille du Bénéficiaire.

Si les obsèques ont lieu hors du Pays de résidence du Bénéficiaire, l’Assisteur organise le rapatriement du corps jusqu’à l’aéroport international le plus proche du lieu des obsèques et prend en charge les frais à concurrence du montant qui aurait été exposé pour rapatrier le corps sur le Lieu de résidence du Bénéficiaire.

RAPATRIEMENT D’UN ACCOMPAGNANT

Lorsque le corps d’un Bénéficiaire est transporté dans les conditions définies ci-dessus, l’Assisteur organise et prend en charge le transport d’un autre Bénéficiaire voyageant avec lui par tout moyen approprié (taxi, véhicule sanitaire léger, ambulance, train 1ère classe, avion de ligne régulière en classe économique), jusqu’au lieu des obsèques proche du Lieu de résidence dans le Pays de résidence ou jusqu’à l’aéroport international le plus proche du lieu des obsèques si les obsèques ont lieu hors du Pays de résidence. Dans ce dernier cas, la prise en charge est limitée au montant qui aurait été exposé pour transporter l’accompagnant jusqu’au Lieu de résidence du Bénéficiaire.

La présente prestation est limitée à une seule personne. Toutefois, si le Bénéficiaire décédé était accompagné par plus d’un Bénéficiaire, l’Assisteur peut organiser le transport, ensemble ou individuellement, des autres Bénéficiaires. Le coût de ce transport n’est pas pris en charge par l’Assisteur.

HOSPITALISATION OU DECES D’UN MEMBRE DE LA FAMILLE

RETOUR ANTICIPE EN CAS D’HOSPITALISATION D’UN MEMBRE DE LA FAMILLE

Si le Bénéficiaire en déplacement apprend l’hospitalisation non prévue pour plus de 24 heures consécutives d’un Membre de sa Famille résidant dans le même pays que lui, l’Assisteur organise et prend en charge son retour pour lui permettre de se rendre à l’hôpital, au chevet du Membre de sa Famille.

Cette prise en charge est limitée à un Bénéficiaire par carte. L’Assisteur prend en charge le voyage aller/retour de ce Bénéficiaire par train 1ère classe ou avion de ligne en classe économique.
L’Assisteur se réserve le droit de demander un certificat d’hospitalisation du Membre de la Famille du Bénéficiaire et/ou un certificat d’hérédité.

RETOUR ANTICIPE EN CAS DE DECES D’UN MEMBRE DE LA FAMILLE

Si le Bénéficiaire en déplacement apprend le décès d’un Membre de sa famille résidant dans le même pays que lui, l’Assisteur organise et prend en charge son retour pour lui permettre d’assister aux obsèques, proches du Lieu de résidence du Bénéficiaire,
Cette prestation est limitée par carte soit :
• à la prise en charge du voyage aller/retour d’un Bénéficiaire,
• à la prise en charge du voyage aller simple de deux Bénéficiaires voyageant ensemble,
par train en 1ère classe ou avion de ligne en classe économique.
L’Assisteur se réserve le droit de demander un certificat de décès du Membre de la Famille du Bénéficiaire et/ou un certificat d’hérédité.

POURSUITES JUDICIAIRES A L’ETRANGER

ASSISTANCE JURIDIQUE A L’ETRANGER

Si le Bénéficiaire fait l’objet de poursuites judiciaires à la suite d’une infraction non intentionnelle à la législation locale survenue hors de son Pays de résidence et intervenue au cours de la vie privée :
• l’Assisteur fait l’avance, sur présentation d’un dépôt de garantie ou signature d’une reconnaissance de dette, de la caution pénale lorsqu’elle est exigée par les autorités judiciaires locales, à concurrence de 15.500 €. Si entre-temps la caution pénale est remboursée au Bénéficiaire par les autorités du pays, le Bénéficiaire devra aussitôt la restituer à l’Assisteur. l’Assisteur n’intervient pas pour les cautions exigées à la suite d’un accident de la circulation provoqué directement ou indirectement par une infraction au Code de la Route local, une conduite en état d’ivresse ou une faute intentionnelle,
• l’Assisteur participe aux honoraires d’avocat à hauteur de 3.100€ TTC et en fait l’avance, sur présentation d’un dépôt de garantie ou signature d’une reconnaissance de dette, jusqu’à 15.500 € TTC.

Remboursement :
Le Bénéficiaire s’engage à rembourser les sommes avancées, dans un délai de 2 mois à compter de la date d’envoi de la facture.
Passé ce délai de 2 mois, l’Assisteur se réserve le droit d’engager toutes procédures de recouvrement utiles.

VOL OU PERTE DE CERTAINS EFFETS PERSONNELS A L’ETRANGER

ENVOI DE MEDICAMENTS A L’ETRANGER

Lorsque le Bénéficiaire, en déplacement hors de son Pays de résidence, est privé par suite de perte ou de vol de médicaments indispensables à sa santé, l’Assisteur prend en charge la recherche et l’acheminement de ces médicaments, dans le cas où ces médicaments ou leurs équivalents conseillés par les médecins de l’Assisteur seraient introuvables sur place (sous réserve d’obtenir de la part du Bénéficiaire les coordonnées de son médecin traitant).

L’Assisteur prend en charge l’expédition des médicaments par les moyens les plus rapides, sous réserve des contraintes légales locales et françaises, et re-facture au Bénéficiaire les frais de douane et le coût d’achat des médicaments.

ENVOI DE LUNETTES OU DE PROTHESES AUDITIVES A L’ETRANGER

Si le Bénéficiaire se trouve dans l’impossibilité de se procurer les lunettes, les lentilles correctrices ou les prothèses auditives qu’il porte habituellement, suite au vol ou à la perte de celles-ci lors d’un voyage hors de son Pays de résidence, l’Assisteur se charge de les lui envoyer par les moyens les plus appropriés.

La demande, formulée par le Bénéficiaire, doit être transmise par télécopie, courrier électronique ou lettre recommandée et indiquer de manière très précise les caractéristiques complètes de ses lunettes (type de verres, montures), de ses lentilles ou de ses prothèses auditives.

L’Assisteur contacte l’ophtalmologiste ou le prothésiste habituel du Bénéficiaire afin d’obtenir une ordonnance. Le prix de la confection des nouvelles lunettes, des lentilles ou des prothèses auditives est annoncé au Bénéficiaire qui doit donner son accord par écrit et s’engage alors à régler le montant de la facture avant leur envoi.
A défaut, l’Assisteur ne pourra être tenu d’exécuter la prestation.

l’Assisteur prend en charge l’expédition des nouvelles lunettes, des lentilles ou des prothèses auditives par les moyens les plus rapides, sous réserve des contraintes légales locales et françaises, et re-facture au Bénéficiaire les frais de douane et les coûts de confection.

L’Assisteur dégage sa responsabilité si, pour des raisons indépendantes de sa volonté (délais de fabrication ou tout autre cas de Force majeure) les lunettes, les lentilles ou les prothèses auditives, n’arrivaient pas à la date prévue.

2.4 EXCLUSIONS COMMUNES- PARTIE ASSISTANCE

1/ AUCUNE PRESTATION D’ASSISTANCE NE SERA MISE EN ŒUVRE :
1-A/ DANS LES PAYS :
– EN ETAT DE GUERRE CIVILE OU ETRANGERE,
– EN ETAT D’INSTABILITE POLITIQUE NOTOIRE,
– SUBISSANT DES MOUVEMENTS POPULAIRES, DES EMEUTES, DES ACTES DE TERRORISME, DES REPRESAILLES, OU DES RESTRICTIONS A LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS,

1-B/ A L’OCCASION D’UN DEPLACEMENT :
– ENTREPRIS DANS UN BUT DE DIAGNOSTIC ET/OU DE TRAITEMENT MEDICAL,
– LIE A DES ACTIVITES MILITAIRES OU DE POLICE,

1-C/ POUR DES DEMANDES CONSECUTIVES A UNE ATTEINTE CORPORELLE OU A UN DECES RESULTANT :
– D’UN ACTE INTENTIONNEL OU DOLOSIF DE LA PART DU BENEFICIAIRE ET/OU DE LA PART DE L’UN DE SES PROCHES (CONJOINT, CONCUBIN, ASCENDANT OU DESCENDANT) ET SES CONSEQUENCES, COMME INDIQUE A L’ARTICLE L113-1 DU CODE DES ASSURANCES,
– DE LA DESINTEGRATION DU NOYAU ATOMIQUE,
– DE L’UTILISATION D’ENGINS DE GUERRE OU D’ARMES A FEU,
– DE LA PRATIQUE D’UN SPORT AERIEN OU A RISQUE DONT NOTAMMENT LE DELTAPLANE, LE POLO, LE SKELETON, LE BOBSLEIGH, LE HOCKEY SUR GLACE, LA PLONGEE SOUS-MARINE, LA SPELEOLOGIE, LE SAUT A L’ELASTIQUE, ET TOUT AUTRE SPORT NECESSITANT L’UTILISATION D’ENGIN A MOTEUR,
– DE LA PARTICIPATION AUX COMPETITIONS NECESSITANT UNE LICENCE,
– DE FAITS DE GREVE OU DE LOCK-OUT,
– DE LA PARTICIPATION A DES PARIS, RIXES, BAGARRES,
– D’ETATS PATHOLOGIQUES NE RELEVANT PAS DE L’URGENCE,
– D’INTERVENTIONS CHIRURGICALES, D’ETATS PATHOLOGIQUES ANTERIEURS A LA DATE DE DEPART EN VOYAGE, LEURS RECHUTES ET/OU COMPLICATIONS ET LES AFFECTIONS EN COURS DE TRAITEMENT NON ENCORE CONSOLIDEES AVANT LE DEPLACEMENT (POSSIBILITE DE DEMANDER UN JUSTIFICATIF DE LA DATE DU DEPART),
– D’INCIDENTS ET COMPLICATIONS LIES A UN ETAT DE GROSSESSE, LORSQUE LE BENEFICIAIRE AVAIT CONNAISSANCE AVANT LE JOUR DU DEPART EN VOYAGE D’UNE PROBABILITE DE LEUR SURVENANCE SUPERIEURE A LA NORMALE,
– D’UN ETAT DE GROSSESSE OU D’UN ACCOUCHEMENT AU-DELA DU PREMIER JOUR DU 7EME MOIS
– DE LA PREMATURITE,
– D’UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE OU D’UN ACTE DE PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTE AINSI QUE DE LEURS COMPLICATIONS,
– DE MALADIES MENTALES, PSYCHIQUES OU NERVEUSES (Y COMPRIS LES DEPRESSIONS NERVEUSES),
– DE L’USAGE PAR LE BENEFICIAIRE DE MEDICAMENTS, DROGUES, STUPEFIANTS, TRANQUILLISANTS ET/OU PRODUITS ASSIMILES NON PRESCRITS MEDICALEMENT,
– D’UN ETAT ALCOOLIQUE CARACTERISE PAR LA PRESENCE DANS LE SANG D’UN TAUX D’ALCOOL PUR, EGAL OU SUPERIEUR A CELUI FIXE PAR LA LOI REGISSANT LA CIRCULATION AUTOMOBILE FRANÇAISE EN VIGUEUR A LA DATE DE L’ACCIDENT,
– D’UN SUICIDE OU D’UNE TENTATIVE DE SUICIDE,

2/ NE SONT JAMAIS PRIS EN CHARGE :
– LES FRAIS NON EXPRESSEMENT PREVUS PAR LE CONTRAT,
– LES FRAIS NON JUSTIFIES PAR DES DOCUMENTS ORIGINAUX,
– LES FRAIS DE CONSULTATION ET DE CHIRURGIE OPHTALMOLOGIQUE, SAUF S’ILS SONT LA CONSEQUENCE DIRECTE D’UN EVENEMENT GARANTI,
– LES FRAIS DE LUNETTES OU DE VERRES DE CONTACT ET PLUS GENERALEMENT LES FRAIS D’OPTIQUE,
– LES FRAIS D’APPAREILLAGES MEDICAUX, D’ORTHESES ET DE PROTHESES,
– LES FRAIS DE CURE DE TOUTE NATURE,
– LES SOINS A CARACTERE ESTHETIQUE,
– LES FRAIS DE SEJOUR EN MAISON DE REPOS, DE REEDUCATION OU DE DESINTOXICATION,
– LES FRAIS DE REEDUCATION, KINESITHERAPIE, CHIROPRAXIE,
– LES FRAIS D’ACHAT DE VACCINS ET LES FRAIS DE VACCINATION,
– LES FRAIS DE BILAN DE SANTE ET DE TRAITEMENTS MEDICAUX ORDONNES EN FRANCE OU DANS LE PAYS DE RESIDENCE,
– LES FRAIS DE SERVICES MEDICAUX OU PARAMEDICAUX ET D’ACHAT DE PRODUITS DONT LE CARACTERE THERAPEUTIQUE N’EST PAS RECONNU PAR LA LEGISLATION FRANÇAISE,
– LES FRAIS DE CERCUEIL DEFINITIF,
– LES FRAIS DE RESTAURANT,
– LES FRAIS LIES AUX EXCEDENTS DE POIDS DES BAGAGES LORS D’UN RAPATRIEMENT PAR AVION DE LIGNE,
– LES FRAIS DE DOUANE,
– LES FRAIS D’ANNULATION OU D’INTERRUPTION DE SEJOUR,
– LES FRAIS DE RECHERCHE ET DE SECOURS DES PERSONNES EN MONTAGNE, EN MER, DANS LE DESERT OU DANS TOUT AUTRE ENDROIT INHOSPITALIER,
– LES FRAIS DE PREMIER SECOURS OU DE TRANSPORT PRIMAIRE, SAUF POUR LES SECOURS SUR PISTES DE SKI

2.5 DISPOSITIONS GENERALES – PARTIE ASSISTANCE

CIRCONSTANCES EXCEPTIONNELLES

L’Assisteur s’engage à utiliser tous les moyens disponibles en matière d’assistance. Cependant la responsabilité de l’Assisteur ne peut être engagée en cas d’indisponibilité de ces moyens ou de leur absence dans la zone géographique de la demande d’intervention.

L’Assisteur ne garantit pas l’exécution des services et sa responsabilité ne pourra être engagée dans les cas de Force majeure, tels qu’habituellement reconnus par la jurisprudence des cours et tribunaux français.

RECUPERATION DES TITRES DE TRANSPORT

Lorsqu’un transport est organisé et pris en charge, le Bénéficiaire s’engage soit :
• à permettre à l’Assisteur d’utiliser le titre de transport qu’il détient pour son retour,
• soit à remettre à l’Assisteur les montants dont il obtiendrait le remboursement auprès de l’organisme émetteur de ce titre de transport.

SUBROGATION

L’Assisteur est subrogé, dans les termes de l’article L121-12 du Code des assurances, jusqu’à concurrence des sommes versées par lui, dans les droits et actions du Bénéficiaire contre tout responsable du sinistre.

 
 

PARTIE 3 – DISPOSITIONS COMMUNES: ASSURANCE & ASSISTANCE

 
 

Ces dispositions communes sont applicables tant aux Assurés tels que définis dans la Partie 1 (1.1 – Définitions communes – Partie Assurance) qu’aux Bénéficiaires tels que définis dans la partie 2 (2.1 Définitions communes – Partie Assistance).

INFORMATION

Le Souscripteur s’engage à remettre au Titulaire la présente notice d’information lors de la souscription de la Carte.
En cas de modification des conditions du contrat, le Souscripteur informera, par tout moyen à sa convenance, ses Titulaires au moins trois mois avant la date d’entrée en vigueur des modifications

CUMUL DE GARANTIES

Conformément à l’article L.121-4 du Code des assurances, celui qui est assuré auprès de plusieurs assureurs par plusieurs polices, pour un même intérêt, contre un même risque, doit donner immédiatement à chaque assureur connaissance des autres assureurs. L’Assuré doit, lors de cette communication, faire connaître le nom de l’assureur auprès duquel une autre assurance a été contractée et indiquer la somme assurée.

DELAI DE PRESCRIPTION

Conformément aux dispositions prévues par les articles L114-1 et suivants du Code des assurances, toutes actions dérivant d’un contrat d’assurance sont prescrites par deux ans à compter de l’événement qui y donne naissance.

Toutefois, ce délai ne court :
1° En cas de réticence, omission, déclaration fausse ou inexacte sur le risque couru, que du jour où l’Assureur en a eu connaissance ;
2° En cas de Sinistre, que du jour où les intéressés en ont eu connaissance, s’ils prouvent qu’ils l’ont ignoré jusque-là.

Quand l’action de l’Assuré contre l’Assureur a pour cause le recours d’un tiers, le délai de la prescription ne court que du jour où ce tiers a exercé une action en justice contre l’Assuré ou a été indemnisé par ce dernier.

La prescription est portée à dix ans dans les contrats d’assurance sur la vie lorsque le Bénéficiaire est une personne distincte du souscripteur et, dans les contrats d’assurance contre les Accidents atteignant les personnes, lorsque les Bénéficiaires sont les ayants droit de l’Assuré décédé.

La prescription est interrompue par une des causes ordinaires d’interruption de la prescription, notamment par :
– toute citation en justice, y compris en référé, tout commandement ou saisie, signifiés à celui que l’on veut empêcher de prescrire ;
– toute reconnaissance non équivoque par l’Assureur du droit à garantie de l’Assuré, ou toute reconnaissance de dette de l’Assuré envers l’Assureur ;
ainsi que dans les autres cas suivants prévus par l’article L114-2 du code des assurances :
– toute désignation d’expert à la suite d’un Sinistre ;
– tout envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception par :
– l’Assureur à l’Assuré pour non-paiement de la prime ;
– l’Assuré à l’Assureur pour règlement de l’indemnité.

Par dérogation à l’article 2254 du code civil, les parties au contrat d’assurance ne peuvent, même d’un commun accord, ni modifier la durée de la prescription, ni ajouter aux causes de suspension ou d’interruption de celle-ci.

DROIT APPLICABLE ET JURIDICTION

Le présent contrat est soumis au droit français. Les parties contractantes déclarent se soumettre à la juridiction des Tribunaux français et renoncent à toute procédure dans tout autre pays.

ORGANISME DE CONTROLE DE L’ASSUREUR

AIG Europe SA est agréée par le Ministère Luxembourgeois des Finances et contrôlée par le Commissariat aux Assurances 7, boulevard Joseph II, L-1840 Luxembourg, GD de Luxembourg, Tel.: (+352) 22 69 11 – 1, caa@caa.lu, http://www.caa.lu/.

La commercialisation de contrats d’assurance en France par la succursale française d’AIG Europe Limited est soumise à la réglementation française applicable, sous le contrôle de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, 4 Place de Budapest – CS 92459 – 75436 Paris Cedex 09

RECLAMATION – MEDIATEUR

En cas d’insatisfaction relative à la conclusion ou à l’exécution du présent contrat, l’Assuré ou le Bénéficiaire, peut contacter l’Assureur en s’adressant à son interlocuteur habituel ou au « service clients » à: AIG – Tour CB21 – 92040 Paris La Défense Cedex

La demande devra indiquer le n° du contrat, et préciser son objet. L’Assureur s’engage à répondre dans les deux (2) mois à compter de la réception de cette demande, conformément à la recommandation 2016-R-02 de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), sauf circonstances particulières dont l’Assuré sera informé. La politique de l’Assureur en matière de satisfaction client est disponible sur son site à l’adresse suivante: http://www.aig.com

Après épuisement des voies de recours interne et si le désaccord persiste après la réponse donnée par l’Assureur, la personne concernée pourra, sans préjudice de ses droits à intenter une action en justice, saisir La Médiation de l’Assurance, TSA 50110, 75441 Paris Cedex 09; ou par Internet sur le site www.mediation-assurance.org; ou par mail à l’adresse : le.mediateur@mediation-assurance.org.
L’Assuré qui a adhéré par internet, a également la possibilité d’utiliser la plateforme de la Commission Européenne (ODR) pour la résolution des litiges, en utilisant le lien suivant : ec.europa.eu.

PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES

L’assureur s’engage à protéger les données à caractère personnel de ses clients, assurés et partenaires. Les données à caractère personnels recueillies par l’assureur sont collectées aux fins de permettre (de manière automatisée ou non) la souscription ainsi que la gestion des contrats et des sinistres ou la prestation d’autres services. L’assureur peut également utiliser les données à caractère personnel recueillies dans le cadre de la prévention de la criminalité (en particulier en matière de lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent). L’assureur peut communiquer les données à caractère personnel aux sociétés de son groupe, à des prestataires de services ainsi qu’à d’autres tiers à ces mêmes fins. Les données à caractère personnel peuvent être transférées à l’étranger, y compris vers des pays qui ne font pas partie de l’espace économique européen. Ces transferts sont encadrés par des garanties appropriées, notamment contractuelles, conformément à la règlementation européenne applicable. Les personnes concernées disposent de certains droits relatifs à leurs données à caractère personnel et en particulier des droits d’accès, de rectification, de limitation à l’utilisation, d’opposition, d’effacement ou de portabilité. Par ailleurs, dans le cadre des prestations d’assistance, afin de contrôler la qualité des services rendus et de fournir les dites prestations, les conversations téléphoniques entre les assurés et les services de l’assisteur, agissant pour le compte de l’assureur, peuvent être enregistrées. Les données nominatives qui seront recueillies lors cet appel sont indispensables à la mise en œuvre des prestations d’assistance.

Des informations complémentaires sur l’utilisation des données à caractère personnel par l’Assureur et sur les droits des personnes concernées sont disponibles sur http://www.aigassurance.fr/protection-des-donnees-personnelles. Toute personne concernée peut exercer ses droits en écrivant à : AIG Service Conformité, Tour CB21-16 Place de l’Iris – 92040 Paris La Défense Cedex ou par e-mail à : donneespersonnelles@aig.com. Un exemplaire de la politique de protection des données à caractère personnel de l’Assureur peut être obtenu en écrivant comme indiqué ci-dessus.